Matt Ward

Transfiguration Of Vincent

Transfiguration Of Vincent

 Label :     Merge 
 Sortie :    mardi 18 mars 2003 
 Format :  Album / CD   

Tout commence sur le pas de la porte, on entend les cigales, un craquement déclenche la musique, en cadence avec les insectes... C'est 'Transfiguration #1', instrumental majestueux qui ouvre ce disque qui l'est tout autant.

Avec 'Vincent O'brien', Matt Ward muscle le jeu et sort un vieux piano de bastringue, enchaine avec un presque groovy 'Sad sad song' avant de revenir au calme.

On a passé la porte, les cigales sont parties et l'américain est tout près pour 'Undertaker', boisé à souhait.

La suite suit le même procédé: un instru et 3-4 pépites : un virevoltant baptême en 'Helicopter' et on replonge presque dans les compiles d'Alan Lomax ('Get to the table on time').

Le final sera grandiose : 'Let's dance' (le tube de Bowie) est passé au Ward' Willy Waler pour donner autre chose, des frissons tout partout ! Le poil se rabaisse à peine pour une 2nde Transfiguration...

Le sommet (hélas) de M. Ward.


Exceptionnel ! !   19/20
par Hector


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
180 invités et 1 membre :
Dale
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :