Matt Ward

Post-war

Post-war

 Label :     4AD 
 Sortie :    lundi 04 septembre 2006 
 Format :  Album / CD   

Dans ce néo-folk qui envahit le rock indé depuis maintenant quelques années, il y a d'un côté ceux qui recrachent conscieusement les leçons de papa (Devendra Banhart, Adam Green, Ben Kweller), et qui m'ennuient profondément, et de l'autre des ovnis qui parviennent à construire du neuf avec du vieux: Herman Düne, Espers, et... Matt Ward, que je viens de découvrir.

Matt Ward pose sa voix de crooner angélique sur des sons de guitares électriques sixties (ou acoustiques rouillées), une batterie dézinguée... et des mélodies superbes. L'auditeur à l'impression d'entendre des chansons ancestrales ressorties du tiroir ("Neptune's Net" tout droit sorti du répertoire des Shadows), mais interprétées avec une telle vitalité qu'elles en ressortent vivifiées et presque neuves.

Cette modernité tient aussi certainement au traitement accordé aux instruments et à la composition elle même, qui sort des cadres imposés par les standards folk-country-rock du siècle dernier: "Poison Cup", "To Go Home", "Right In The Head", "Requiem" ou encore "Chinese Translation" sont à ce titre de beaux exemples de constructions mélodiques audacieuses.

Le bonhomme n'en est pas à son coup d'essai, et ce Post-War, qui a eu droit à son petit buzz à sa sortie en 2006, incite à jeter un oeil sur le reste de sa discographie.


Très bon   16/20
par Jekyll


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
214 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches