Tuxedomoon

Minimal Compact/Benjamin Lew/Alsak Maboull/Tuxedomoon: Made To Measure Vol.1

Minimal Compact/Benjamin Lew/Alsak Maboull/Tuxedomoon: Made To Measure Vol.1

 Label :     Crammed Discs 
 Sortie :    1984 
 Format :  Compilation d'inédits / CD   

Made To Measure vol. 1 est le premier volet d'une série de compilations (36 à ce jour) proposant des morceaux inédits des groupes phares du mythique label indépendant Crammed Discs, composés pour l'occasion. Il s'agit d'un projet expérimental et global, puisque ces artistes ont travaillé avec des cinéastes comme Jim Jarmusch, Wim Wenders ou Bernardo Bertolucci, des chorégraphes comme Maurice Béjart ou Philippe Decouflé, des stylistes comme Yohji Yamamoto et Rei Kawakubo (Comme des Garçons), etc. Il s'agit bien d'art contemporain, au sens le plus noble du terme.
On commence avec quatre titres des Israëliens exilés en Belgique Minimal Compact. Le premier, "Bat-Yam" est un délice oriental instrumental avec basse froide mais groovy, boîte à rythmes et guitare lancinante, clarinette et sax (joués par Steven Brown de Tuxedomoon). Le second, "Too Many Of Them", une complainte susurrée par la bassiste Malka Spiegel. "Immer Vorbei", une ritournelle façon musique de cirque à l'orgue de Barbarie chantée par Rami Fortis, avec toujours cette basse qu'on croirait sortie de chez Tuxedomoon, et un violon évoquant quelque mélopée tzigane d'Europe de l'Est. "Animal Killers", chantée par Samy Birnbach, est plus typique de l'univers de Minimal Compact, ballade mid-tempo froide et mélancolique avec une excellente batterie presque tribale. Le tout, intitulé "Pieces For Nothing", a été composé pour un ballet de Pierre Droulers.
Vient ensuite Benjamin Lew, claviériste de Tuxedomoon sur leurs deux premiers albums. "A La Recherche de B." est un instrumental électronique et minimaliste à base de boucles hypnotiques, pour une exposition de mode.
On continue avec Aksak Maboul, un groupe de rock belge avant-gardiste, fondé en 1977 par Marc Hollander, fondateur et directeur de Crammed Discs. Les morceaux ont été créés pour la pièce de théâtre Un Chien Mérite une Mort de Chien de Michel Gheude. "Scratch Holiday" est la musique du film Pan ! Dans les Vacances". Le morceau-titre "Odessa" est une ballade à dos de chameau dans le désert. "Chez les Futuristes Russes", "Ossip & Lili", "Lili Danse", "Retour Chez les Futuristes" et "Mort de Velimir", sont de curieuses pièces au piano tout droit sorties de quelque vieux film muet des débuts du cinéma.
Dernier groupe : les très avant-gardistes Tuxedomoon, Américains exilés en Europe. "Fanfare" est un instrumental expérimental et quelque peu inquiétant, le morceau avance lentement au rythme d'un piano répétitif, angoissant et menaçant. Le second, "No One Expects The Spanish Inquisition", paraît plus détendu, à base de caisse claire martiale, de violon, de sax et de basse cold-wave, mais le morceau se fait ensuite plus électronique et angoissant. "Driving To Verdun" installe une autre ambiance, délétère, langoureuse, jazzy et cosmopolite. Le tout, intitulé "Verdun", forme la musique du film Het Veld Van Eer.
Au total, un album qui ravira en particulier les amateurs de Tuxedomoon et de Minimal Compact, et sont aussi l'occasion de découvrir Aksak Maboul, groupe confidentiel qui n'a publié que deux albums (en 1977 et 1980). Ces compositions originales, souvent proches du surréalisme et du dadaïsme, si elles ne sont pas forcément les meilleures de ces groupes, sont réellement intéressantes, et ne constituent aucunement du remplissage à la va-vite.


Bon   15/20
par Gaylord


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
124 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques