Burnt By The Sun

The Perfect Is The Enemy Of The Good

The Perfect Is The Enemy Of The Good

 Label :     Relapse 
 Sortie :    vendredi 27 juin 2003 
 Format :  Album / CD   

Il existe quelques rares labels dont on sait que l'on peut se procurer les yeux fermés ses productions, et Relapse en fait définitivement partie. Quel que soit le genre pratiqué, de l'expérimental au pire des grind-core, les groupes signés chez eux frôlent toujours l'excellence. Le groupe qui nous intéresse ici, Burnt By The Sun, ne déroge pas à la règle. En revanche, il s'avère plus difficile de définir leur style avec exactitude. Quelque part entre un hard-core surpuissant (pour la voix et certaines rythmiques, avec la part belle accordée aux fameux "mosh part" qui donnent une féroce envie de secouer la tête), du grind intelligent (accélérations fulgurantes mais parfaitement contrôlées et ne tombant jamais dans le n'importe quoi), l'inspiration du meilleur stoner, le death-core, les influences sont nombreuses. Mais à la manière de ces groupes de Metal modernes, Burnt By The Sun parvient à mixer tous ces éléments pour régurgiter une potion hautement corrosive et l'addiction est immédiate.
Il faut être honnête, aucun des quatorze titres présents sur ce The Perfect... ne sort véritablement du lot. Nous sommes là face à un monolithe dont chaque partie sert à renforcer le tout mais à aucun moment la musique ne sombre dans la facilité, la routine ou l'ennui. Certes, il faut déjà apprécier le style à la base et avoir un penchant marqué pour les musiques brutales, mais une fois le premier titre lancé, il ne vous vient jamais à l'idée d'appuyer sur stop avant la fin. Ce groupe affirme une très forte personnalité et tout arrache autant que si vous buviez cul-sec une bouteille de tabasco : la batterie tabasse, double-pédale en avant, les grattes vous laminent, la basse est un chien enragé qui vous remue les tripes, les vocaux vous passent les oreilles à la limaille de fer.
Sans rien révolutionner, Burnt By The Sun nous propose un album qui transpire la rage et l'honnêteté, avec un niveau technique bien supérieur à la moyenne et une inspiration sans faille. Dans le style, un grand album !


Très bon   16/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
241 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...