Snow Patrol

Songs For Polar Bears

Songs For Polar Bears

 Label :     Jeepster 
 Sortie :    lundi 31 août 1998 
 Format :  Album / CD   

Snow Patrol entre en scène avec ce premier album nommé Songs For Polar Bears. Le trio écossais a d'abord formé un groupe appelé " Polar Bears " en 1994 mais le bassiste de Jane's Addiction a déjà choisi ce nom pour son groupe ce qui pousse notre trio à opter pour " Snow Patrol " en 1995. Rapidement leur nom circule dans la contrée écossaise comme un groupe énergique ce qui leur vaut de bonnes critiques musicales et un certain succès auprès du public. Signé sous le label Jeepster Records (qui a aussi signé Belle And Sebstian), les paroles de ce premier album sont composées par le chanteur Gary Lightbody.
Participant activement à la scène écossaise, Snow Patrol produit une pop alternative surtout mélancolique souvent comparée à Belle And Sebastian. Gary Lightbody nous gratifie de sa voix douce presque parlante pour donner un coté aérien à cet album. Les guitares sont en revanche plus tranchantes pour donner une énergie et une musicalité très appréciable. Certains titres sortent du lot comme " Velocity Girl " ou même " Fifteen Minute Old " qui lorgne du coté de My Bloody Valentine. Alors qu'un brin d'électro annonce les albums suivants avec la chanson " Favourite Friends " ou " Absolute Gravity " mais c'est plutot minime. Dans la plus pure tradition musicale écossaise, Snow Patrol délivre des titres mélancoliques et minimalistes comme la chanson " Mahogany " ou " The Last Shot Ringing In My Eyes ". Mais notre trio écossais sait aussi s'énerver sur la chanson " Starfighter Pilot " qui est plutot réussie.
En résumé un premier album qui est bon et suscite donc des espoirs sur les albums suivants. Snow Patrol s'inscrit clairement dans la lignée pop écossaise en proposant un album pop mélancolique teinté d'électro.


Bon   15/20
par Tomtom


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
164 invités et 3 membres
Guinness80
Happy friday
Pascha
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?