Bright Eyes

There's No Beginning To The Story EP

There's No Beginning To The Story EP

 Label :     Saddle Creek 
 Sortie :    mardi 14 mai 2002 
 Format :  Maxi / CD   

A mon avis, cet EP est réservé surtout aux grand mordus de Bright Eyes, car l'album Lifted lui fait sérieusement de l'ombre. Il a le mérite de faire comprendre pourquoi certaines chansons n'ont pas été retenues pour l'album. Connaissant un peu comment fonctionne ce stakhanoviste de Conor Oberst, il était hors de question qu'elles restent dans un coin, il fallait graver ça sur un disque! Et bien ce petit disque le voici... Le résultat n'est pas complètement inintéressant : on y découvre notamment une chanson qui sortira bien plus tard, sur l'essai electro-pop Digital Ash In A Digital Urn ici à l'état d'embryon : "We Are Free Men", c'est bel et bien "I Believe In Symetry"... Outre l'irrésistible ritournelle de "From a Balance Beam", morceau grave et aérien que l'on trouve sur le chef d'oeuvre "Lifted", Conor se loupe sur un "Messenger Bird's Song" où pour le coup sa voix fausse est déchirée sonne complètement surfaite (chose assez rare pour être soulignée, et pardonnée...). Ce petit disque se termine sur l'entrainant "Loose Leaves", joyeux bordel où on imagine un Conor entouré d'une dizaine de musiciens et choristes complètement éméchés...
Dans le vital Lifted, Bright Eyes a trouvé un équilibre rare entre cri de passion mal contrôlée et incroyable finesse d'écriture, chose que le groupe n'arrivera plus à faire par la suite. Ici l'équilibre n'est pas atteint : soit on tombe dans le franchement maladroit, soit dans le trop timide. Mais pour ces imperfections, comme tout Bright Eyes d'ailleurs, ce disque reste à mon sens assez interessant.


Correct   12/20
par Sam lowry


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
147 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :