The Electric Soft Parade

No Need To Be Downhearted

No Need To Be Downhearted

 Label :     Better Looking 
 Sortie :    mardi 24 avril 2007 
 Format :  Album / CD   

Après un mini buzz autour de leur premier effort Holes In The Wall en 2002, The Electric Soft Parade s'est un peu fait oublier dans l'hexagone, et ce malgré un second album très bon lui aussi.
No Need To Be Downhearted et son bel artwork nous rappel pourtant que le groupe britannique, emmené par les frères White, reste une formation solide et toujours inspirée. C'est bien simple, ce nouvel album est au moins de la même qualité que ses grands frères, et même peut être supérieure. Les mélodies sont toujours d'une évidence insolente, le chant est juste et l'éclectisme reste de rigueur, histoire de ne pas décrocher en route. "If That's The Case, Then I Don't Know", "Cold War", "Woken By A Kiss"... la liste des tubes reprend quasiment le tracklistning de l'album. Et même les rares titres qui semblent un peu plus faibles ("Come Back Inside" par exemple) offrent toujours le petit passage qui vous fait dire 'ah bein si, il est bien quand même ce morceau !'.
Alors bon, on pourra toujours dire que les influences des frères White sont parfois un peu trop flagrantes, à l'image de "Misunderstanding" qui enchaîne un solo très hendrixien et un passage planant qui rappel forcément Pink Floyd, ou aux trompettes de "Secrets", qui nous ramènent directement à certains titres (et pas des moindres) des Beatles. Ceci dit, ça n'est jamais fait grossièrement et il me semblerait injuste de faire la fine bouche pour cette raison.
The Electric Soft Parade confirme haut la main qu'il fait partie des meilleurs groupes pop-rock britannique des années 2000, dommage qu'il ne semble pas considéré comme tel en France, et même ailleurs...


Parfait   17/20
par Billyjoe


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
138 invités et 2 membres
Poukram
Climbatize
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?