The Rose Of Avalanche

Always There + In Rock

Always There + In Rock

 Label :     Restless 
 Sortie :    1988 
 Format :  Compilation d'inédits / CD   

Always There + In Rock est une compilation regroupant ces deux mini-albums de The Rose Of Avalanche. Notons d'ailleurs que leur ordre est inversé par rapport au track listing.
Le groupe est influencé par les Stooges et par les Doors, mais aussi par le Velvet Underground, ainsi que par leurs voisins de Leeds les Sisters Of Mercy (la photo de la pochette de In Rock nous donne d'ailleurs à voir un groupe tout en perfectos, lunettes noires et cheveux longs). Le tout nous donne un rock gothique assez original, très axé sur les guitares, avec une basse chaloupée, à la fois puissante et mélodique, une batterie minimaliste et un chant monocorde.
Difficile de déterminer lequel de ces deux mini-albums est le meilleur tant ils sont tous les deux excellents.
In Rock s'ouvre par un "Dreamland" magistral. "Not Another Day" commence par des arpèges de guitare en chorus soutenus par un synthé discret, avant que ne déboulent une guitare hurlante et une section rythmique carrée. "Heigts Of The Clouds" est présenté en deux versions, dont l'une est instrumentale. Les instruments se marient parfaitement pour aboutir à un résultat spectaculaire. "Darkorjan" est lui aussi présenté en deux versions, instrumentales toutes les deux, le morceau, psychédélique, avec une batterie tribale et une guitare wah-wah, est très seventies, évoquant presque du rock progressif (l'ennui et la prétention en moins) !
Always There s'ouvre par le morceau-titre, une petite bombe (une autre version est fournie à la fin) avec ses cascades de guitares cristallines, son rythme entraînant et son refrain parfait. "Waiting For The Sun" est bien entendu une reprise des Doors, et je trouve leur version encore meilleure que l'originale, avec plus de guitares et sans clavier. "Majesty" porte très bien son nom, il s'avance, lent et majestueux, au rythme d'une guitare acoustique 12 cordes particulièrement cristalline, d'une guitare électrique en chorus, d'une basse extrêmement mélodieuse et d'un chant susurré. "Just Like Yesterday" commence par de curieux larsens de guitare, il s'agit là encore d'une très belle ballade. "Velveteen" est un morceau mid-tempo un peu plus pop et un peu moins réussi. "Who Cares" : encore une ballade magnifique, où le contraste entre des guitares cristallines et une guitare saturée est saisissant. "Mainline Man", très véloce, est un morceau aux guitares stoogiennes, parfois tourbillonnantes, une totale réussite.
Avec des morceaux d'une telle puissance, The Rose Of Avalanche aurait mérité une carrière à la The Mission. Hélas il n'en fut rien, le groupe restant cantonné à un statut culte pour quelques aficionados.
Une compilation à acquérir absolument... mais malheureusement elle est très difficile à trouver.


Excellent !   18/20
par Gaylord


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
252 invités et 2 membres
El rodeo
Francislalanne
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?