Ez3kiel

Barb4ry

Barb4ry

 Label :     Jarring Effects 
 Sortie :    mardi 22 avril 2003 
 Format :  Album / CD   

Barb4ry est menaçant. En même temps on ne choisit pas un titre comme celui-ci pour rien. Pour ne rien arranger, on ne fait pas appel au DAAU pour faire du Klezmer ; non mais pour alourdir un peu plus l'ambiance, qui n'est déjà pas à la fête. Après une petite intro au piano désacordé et aux machines, "Versus" nous vrille carrement la tête. Trop de mots, trop d'images mentales, pas assez d'apaisement. L'éléctro-dub d'Ez3kiel se fait plus mordant. "Another", 3ème titre, groove à souhait, on se plait à imaginer, que peut être l'album sera pas aussi noir. Mais en fait non ; au bout de quelques minutes de guitare aux sonorités bien dub, le trio nous interpelle encore ; ça frappe fort. Peut être que cela ne s'arrêtera pas. Peut être qu'il faudra s'y faire. Mais en même temps c'est tellement bon. Je me disais en voyant cette pochette, blanche, immaculée, cette tête de (de quoi d'ailleurs?) qui parait apaisée et qui me regarde comme ça, je me disais, qu'Ez3kiel allait me reserver des surprises. Mais pas un album comme ça. Pas un album avec autant d'ampleur, pas avec des machines qui font si peur ; un album noir, mais noir, comme le destin de Macbeth. Glacial.
Mais "3 rue Monplaisir" me fait sursauter. Le DAAU entre en scène, illumine tout, L'ambiance devient nostalgique ; je suis dans un bar imaginaire en train de danser une valse au rythme d'une clarinette. Finalement, je suis désapointé, parce que l'ambiance devient chaleureuse. Mais comment imaginer un mix d'autant de musiques différentes? Comment amener l'auditeur si loin sans qu'il n'execute le moindre mouvement? Comment réaliser une musique si visuelle, si "cinématique". Car "Phatom Land" m'amène du côté de chez Fritz Lang ; me demandez pas pourquoi, mais Metropolis n'est pas loin : "il faut un lien entre le cerveau et la main ; il faut le coeur". Déconcertant.
Mais alors, que dire de la violence d' "ObSsD" ou de "Sûrement"? Hypnotiques.

Oui, la musique d'Ez3kiel est hypnotique, un peu comme celle d'High Tone d'ailleurs, mais avec ce petit quelque chose de plus que je ne saurai expliquer. Un peu hors norme. Ez3kiel signe en 2003 un album important. Non pas un point de départ d'une discographie, pour l'instant parfaite (bien que courte), mais plutôt un album intemporel, qui fait fi des influences, du passé et du futur. Une sorte de point de départ pour une nouvelle scène, mais sans en être un ; des groupes comme JMPZ leur rendront d'ailleurs hommage.

Ce Barb4ry a quelque chose d'inquiétant et d'anachronique.


Exceptionnel ! !   19/20
par Reznor


  En écoute : https://ez3kiel.bandcamp.com/album/barb4ry


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
472 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead