Monster Magnet

4-Way Diablo

4-Way Diablo

 Label :     SPV 
 Sortie :    lundi 05 novembre 2007 
 Format :  Album / CD   

Après plus d'un an et demi sans nouvelle pour cause d'overdose de Dave Wyndorf, Monster Magnet pointe enfin à nouveau le bout de son nez. Ce disque est enregistré depuis fin 2005 mais l'hospitalisation du leader du groupe en avait logiquement repoussé le mixage et la sortie. Heureusement, Dave Wyndorf a réussi à combattre ses démons et est parvenu à s'extirper de cette saloperie d'addiction.

Autant mettre d'entrée les points sur les i, 4-Way Diablo ne renoue pas avec la période stoner psychédélique du groupe. Ce genre de disque a beau être demandé à corps et à cris par les fans, il fait définitivement partie de l'histoire du groupe. Ce nouvel album s'inscrit plutôt dans la lignée post-Powertrip. Mais, là où Monolithic Baby ne s'encombrait d'aucun artifice, le groupe joue ici la carte de la diversité à l'instar de God Says No. Chaque morceau voit Monster Magnet s'essayer à différentes manière d'aborder sa musique. Mais cet effort louable se fait au détriment de qualités importantes : 4-Way Diablo manque en effet de cohérence, les morceaux ne s'enchaînent logiquement qu'en de trop rares occasions. De plus, certaines tentatives amènent à des résultats purement inaudibles ("Slap In The Face" dotée d'un refrain ignoble ou "You're Alive" totalement ratée). Heureusement, le reste de l'album se partage entre morceaux dans la veine de Powertrip et quelques fulgurances bienvenues.

Le disque commence par le morceau titre doté d'une ambiance vraiment sombre et désespérée. C'est très troublant d'entendre Dave Wyndorf sur une chanson si triste après ce qu'il vient de vivre. Heureusement dès "Wall Of Fire", l'énergie est de retour, il est en forme et le fait savoir par des paroles décalées mais pleines de sens. Le premier éclat vient avec "Cyclone" : un riff basique en ellipse et un chant magistral pour un résultat bien supérieur à tout ce que propose le groupe depuis une dizaine d'années. Le chanteur atteint des sommets d'inspiration dans des mélodies plaintives et habitées. Le groupe parviendra plusieurs fois à approcher ce coup de génie sur "A Thousand Stars", la bonne ballade "I'm Calling You", la reprise des Rolling Stones "2000 Light Years From Home" et surtout sur l'instrumentale old-school "Freeze And Pixelate". Ce genre d'effort prouve que Monster Magnet est loin d'être mort et enterré et qu'il écrase facilement les ersatz de groupes rock'n'roll qui pullulent en ce moment...
Dommage que certains morceaux fassent vraiment office de remplissage. Treize plages pour une petite heure de musique; ils auraient largement pu tailler dans le gras pour concocter un excellent album de quarante minutes. On ne demande pas la quantité mais la qualité...

Quoiqu'il en soit, bien que 4-Way Diablo soit loin d'être un des meilleurs albums de Monster Magnet, ça fait quand même un bien fou de réentendre Dave Wyndorf après une période très sombre. Etant obligé de se doper pour pouvoir assurer les tournées, celui-ci ne souhaite plus partir sur les routes autant qu'avant. Dommage, certains morceaux seraient vraiment sympas à voir sur scène.


Sympa   14/20
par Abe-sapien


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
151 invités et 1 membre :
NicoTag
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?