Monster Magnet

God Says No

God Says No

 Label :     A&M 
 Sortie :    mardi 10 avril 2001 
 Format :  Album / CD  K7 Audio   

Monster Magnet seraient-ils revenus en arrière? C'est ce que l'on pense dès l'intro de "Melt", premier morceau de God Says No. Petite mélodie trippante, voix diabolique et synthé, le groupe veut plutôt montrer que cet album sera plus travaillé et inspiré que Powertrip.

En effet, le défaut majeur de leur précédente réalisation était un manque d'inspiration sur certains des titres dépouillés amenant de ce fait la lassitude. Ici, le groupe ne renoue pas vraiment avec ses anciennes habitudes mais arrange quand même les morceaux pour que ceux-ci se distinguent les uns des autres. En découle un ensemble de titres tous différents et originaux et aux atmosphères multiples. Tour à tour feutré, malsain, burné, fou... God Says No est beaucoup plus plaisant à écouter.

Le groupe se veut également plus aventureux sur cette galette. Différentes nouvelles manières de composer ou d'arranger les morceaux font leurs apparitions. Sons synthétiques éthérés sur "God Says No", boîtes à rythmes sur la très douce "Queen Of You" ou sur l'intro ‘rap' de "Silver Future"... Ce foisonnement de nouvelles idées rend l'album plaisant et jamais l'ennui ne vient nous frapper. A force de peaufiner leur style, leur musique devient même de plus en plus accessible et quelques morceaux auraient même pu faire des tubes admirables, "All Shook Out" et surtout "Heads Explode" en étant les meilleurs exemples. Les morceaux purement stoner dégagent comme jamais "Down In The Jungle" ou la maléfique "Doomsday" alourdissent le ton pour plomber un bon coup l'ambiance. Dave Wyndorf fait à nouveau des miracles au niveau de ses lignes de chant. Chaque morceau possède ainsi des refrains extrêmement efficaces qui restent collées dans le cerveau des heures durant. Les titres déglingués et malsains ayant fait leur apparition sur l'album précédent sont également de la partie: "Gravity Well" ou "Cry" grâce à un maelstrom instrumental assombrissent l'album. L'occasion parfaite pour Dave Wyndorf de déclamer ses poèmes vénéneux.

A noter également que le groupe ne s'est toujours pas foulé pour illustrer correctement ce très bon disque. Une pochette encore plus ignoble que l'opus précédent et des photos SM d'un ridicule extrême décrédibilisent un peu le groupe. Au moins, ils ne se prennent pas au sérieux...

Cette fois ça y est le groupe a réussi sa reconversion. Cet album passe souvent pour être le moins bon de Monster Magnet. Mais bien au contraire, il contient un paquet de perles vraiment excellentes et reste toujours aussi agréable à écouter. A (re)découvrir...


Parfait   17/20
par Abe-sapien


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
203 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :