Monster Magnet

Monolithic Baby!

Monolithic Baby!

 Label :     SPV 
 Sortie :    mardi 25 mai 2004 
 Format :  Album / CD   

Avec Monolithic Baby!, Monster Magnet parvient enfin à sortir un pur disque rock'n'roll comme il tentait d'en produire depuis quelques temps. Oubliés les tâtonnements de Powertrip, le groupe balance ici un disque épuré mais d'une terrible efficacité.

Grâce à une production tonitruante et des compos bien gaulées et définitivement faites pour la scène, Dave Wyndorf atteint ici un sommet dans la deuxième carrière de son groupe. Rien de vraiment original à signaler à part ça. La recette reste la même: une louche de batterie énergique et claquante et des pelletées de riffs lourds et tranchants, le tout saupoudré d'une voix maligne et vénéneuse. Résultat: une galette salvatrice et diaboliquement plaisante.

Le groupe abandonne donc les ambiances travaillées, et d'ailleurs fort bien amenées, sur God Says No. Ici peu de morceaux possèdent des arrangements visant à installer des atmosphères différentes. Seuls les morceaux finaux lèvent un peu le pied pour calmer le jeu. "Too Bad" inclut des percussions et une voix minimisée afin d'aérer un peu le disque. On retrouve sur "Ultimate Everything" les vieux démons du groupe: riffs stoners ultra lourds, bidouillage divers... Et le dernier morceau, "CNN War Theme", colle lui à l'actualité en traitant de la guerre en Irak, de manière décalée, grâce à des arrangements arabisants.
A part ces quelques titres, le reste est dépouillé au possible afin d'en décupler l'efficacité et de libérer une énorme quantité d'énergie. "Supercruel", "Unbroken (Hotel Baby)", "Radiation Day" ou l'énorme "Monolithic" sont des brûlots sentant bon la bière et le rock'n'roll. Le batteur martèle ses fûts comme un boucher débite des quartiers de viandes, les guitares crachent du plomb et la basse, ronflante comme jamais, finit de nous éclater les oreilles. On dirait le groupe définitivement débarrassé de ses habitudes psychédéliques. Les diverses substances opiacées ont surement du disparaitre de la vie de cette horde sauvage.
Le groupe se fend également de deux reprises : l'excellente "The Right Stuff" de Robert Calver (Hawkwind) et la dispensable ballade sirupeuse "There's No Way Out Of Here" de Kenny Baker (reprise également par David Gilmour).
A noter les paroles bien abrasives de Dave Wyndorf. Là aussi, il abandonne ses délires cosmiques et devient d'une verve acide assez jubilatoire. A part ses sujets habituels (cul ou ésotérisme de pacotille), il aborde des nouveaux thèmes de manière frontale et directe. Les paroles de "Monolithic" sont un exemple parfait et assez jouissif de démontage de la société de consommation américaine.

Une bien belle réussite ma foi ! Monster Magnet produit là un bon disque de pur rock'n'roll et réussi sa reconversion entamée depuis quelques années. Les fans hardcores pourront toujours dénigrer Monolithic Baby! car il s'éloigne de plus en plus des premiers albums du groupe mais il est préférable d'aller de l'avant.


Parfait   17/20
par Abe-sapien


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
145 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard