Manic Street Preachers

This Is My Truth Tell Me Yours

This Is My Truth Tell Me Yours

 Label :     Epic 
 Sortie :    vendredi 11 septembre 1998 
 Format :  Album / CD   

Le trio anglais délaisse peu à peu le punk pour se glisser pas à pas dans les méandres de la pop, mais une pop raffinée et délicate. Nous sommes en 1998 et Manic Street Preachers sort This Is My Truth Tell Me Yours, 13 titres d'une incroyable homogénéité, les morceaux s'enchaînent et font émerger lentement nos pensées. L'auditeur se situe quelque part entre les étoiles et les nuages.

Premier souffle "The Everlasting" 6 minutes, pour une montée en douceur, la voix de James Dean Bradfield est claire, les mots sont appuyés et soutenus par les violons et les violoncelles. Le morceau termine comme il a commencé et semble se poursuivre ainsi pour l'éternité. "If You Tolerate This Your Children Will Be Next" débute timidement et contraste avec les paroles virulentes qui nous sont adressées, le single est efficace et l'accroche immédiate. Derrière son intro légère, limite dansante "You Stole The Sun From My Heart" s'avère quelque peu énervée et le trio fait tonner guitares et batterie certainement à des fins thérapeutiques.
"Ready For Drowning" est à peu près construit de la même manière, une douce introduction, une voix paisible et quelques montées en puissance.
Ambiance indienne et limite joviale pour le titre "Tsunami". Rupture nette lorsque "My Little Empire" se dévoile, titre d'une angoissante tristesse mais à mon goût, les cordes donnent un ton grave et subliment le tout. La tristesse se transmet au morceau suivant et s'épand de plus en plus dans nos pensées.
Une bouffée d'oxygène c'est comme ça que je perçois "You're Tender And You're Tired" léger et certainement le meilleur morceau de l'album. "Born a Girl" et "Be Natural" sont deux très bons et beaux morceaux mais malheureusement légèrement en deçà. "Black Dog On My Shoulder" difficile d'accès mais les violons vous feront tout de même virvolter. On poursuit avec "Nobody Loved You" bien pêchu et enfin le dernier souffle "S.Y.M.M." étrange morceau au final déboussolant.

La pop leur va si bien.


Excellent !   18/20
par Anthony


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
144 invités et 1 membre :
El rodeo
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?