Mercury Rev

See You On The Other Side

See You On The Other Side

 Label :     Beggars Banquet 
 Sortie :    mardi 19 septembre 1995 
 Format :  Album / CD   

SYOTOS est un album transitoire pour Mercury Rev qui vient de se séparer de son leader fou, David Baker. A cheval sur la première période schizo-noisy et la seconde épico-féérique qui se révelera avec Deserter's Song, les 8 titres de ce troisième disque évoluent dans un univers aussi hallucinant qu'il est instable, aux allures d'un chant de sirène où l'espoir flirt avec l'obscurité de la mort.
L'album commence sur un son de piano, répétitif et routinier, sur lequel vient se poser au fur et à mesure, une instrumentation fantastique, dont ce petit air de flûte qui réapparaît régulièrement dans le morceau pour tenter de nous sortir de cette ombre qui nous ronge et explose vers la fin entre une guitare saturée et un solo de trompette infernal, avant de retomber sur cette douce petite mélodie qui l'emportera finalement.
Le deuxième titre est un survivant de la première époque, un punk psychédélique sombre et puissant, c'était d'ailleurs sur cette seconde plage que se situaient les morceaux les plus sauvages dans les deux premiers albums du groupe.
Magnifique "Sudden Ray Of Hope", une chanson qui porte bien son nom, éblouissant à la limite de l'aveuglement, une légèreté qui masque tous les soucis, une telle beauté qu'il en devient irréel, mais on s'attache à ses mélodies espérant qu'il ne s'achève jamais, et puis il y a ce solo de saxophone, bienveillant et apaisant, l'un des meilleurs titres du groupe.
Le morceau suivant nage dans une ambiance retro, floue, mais pas grand chose à dire dessus,si ce n'est que c'est beau.
On est ensuite porté par les immenses vagues de "Racing The Tide", un morceau épique, fragile comme un rêve dont on peut se réveiller à tout moment pour sombrer dans les profondeurs sous nos pieds, mais heureusement, cela n'arrive pas et cette magie qui nous maintient agréablement à la surface de ces montagnes russes aquatiques, nous porte tranquillement jusqu'au morceau suivant, avec des petites gouttes d'eau rafraîchissant le visage en prime.
Le titre qui suit n'est pas sans rappeler "The Great Gig In The Sky" de Pink Floyd, revu avec la démence de Mercury Rev.
"A Kiss From An Old Flame", est un excellent exemple du talent du groupe à créer une 'faune musicale' vivante et libre, les différents instruments évoluent naturellement et harmonieusement sans soumission des uns aux autres, avec chacun une personnalité distincte.
L'album se termine sur un morceau de blue-jazz, Peaceful Night, une invitation au sommeil, comme si SYOTOS était une introduction au rêve.

Réalité étouffée dans un songe, lueurs chaotiques, cet album est une réussite, en partie grâce à ses incertitudes, car quand l'un des groupes les plus talentueux de sa génération se cherche, on est ravi d'être du voyage.


Excellent !   18/20
par Tito00


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
316 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches