Jet

Shine On

Shine On

 Label :     Elektra 
 Sortie :    mardi 03 octobre 2006 
 Format :  Album / CD   

Pour qui la musique revival ne rime pas automatiquement avec une escroquerie rock, ce second album de Jet sera d'une écoute des plus délectable. Après un premier essai des plus intéressant, porté entre autres par un "Are You Gonne Be My Girl" plus qu'adroit, ce Shine On confirmera les qualité de compositions du groupe dans ce registre rétrospectif. C'est en cela que la formation ne pourra toujours pas plaire à tout le monde, au fait qu'elle n'explore que davantage les racines qu'elle exploite. Si bien qu'elles paraissent être une influence indélébile. Les seuls titres pop qui valent le coup, l'entêtant "Bring It On Back" et le final psyché "All You Have To Do" en sont ainsi tout de même un peu gâchés, "Bring It On Back" plagiant même en partie le "Accross The Universe" de leurs aînés. D'autres titres "Shiny Magazine" demandent alors soit beaucoup d'indulgence, soit un goût particulier pour le jello anglais...
Partant du blues, pour remodeler les Stones ou les Beatles à son image, ou se colorer allègrement de seventies, elle en aiguise ses extrémités : les points forts sont approfondis ; les défauts en sont davantage. En d'autres termes, ces jeunes gens tirent plus de mérite encore dans leurs bourrades rock, mais le goût de leurs ballades en sont inversement proportionnelle. Le bon point, c'est qu'il y a ici plus de rock que de miel, donnant à un album pas très homogène une stature malgré tout robuste (surtout comparé à Get Born). Le blues lourd "Holiday", le ‘tube' "Put Your Money Where Your Mouth Is", le court rock'n roll cradingue "That's All Lies", l'hymne soul-rock "Stand Up", l'alerte "Rip It Up" ... ce bon paquet suintant rattrape comme il faut une oeuvre parsemée de médiocrité.
Par contre, s'il y a un point sur lequel le groupe remportera à coup sûr tous les suffrages sur ce deuxième essai, c'est bien la voix de Cester. Le garçon peut s'enorgueillir de décupler le potentiel de chaque partitions des poussées et autres gémissements de son organe délicieusement écorché. Les guimauves du disque en étant dépourvue, on en conclura que de plus belle que le groupe n'est bon que dans les déferlantes rock. Ils devraient eux-mêmes s'y faire une fois pour toute : c'est dans les coups de massue qu'ils sont doués...


Pas mal   13/20
par X_YoB


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
236 invités et 2 membres
Dylanesque
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?