American Heritage

Millenarian

Millenarian

 Label :     Transation Loss 
 Sortie :    mardi 19 septembre 2006 
 Format :  Album / CD   

American Heritage ne connaît pas la pitié. En tout cas, c'est l'impression que donne le trio de Chicago. Après plusieurs opus de fous furieux, les trois gaillards remettent le couvert avec un Millenarian qui poursuit sur la lancée de leurs précédents méfaits.

Seulement voilà: plus le temps passe, plus American Heritage semble gagner en violence, en rage et en pertinence. Millenarian, c'est une bombe de sept titres détruisant absolument tout sous l'impulsion de son onde de choc; un peu à l'image de sa pochette. Distillant une sorte de hardcore de forcené dont la puissance n'a absolument rien à envier à celle de ses cousins de Mastodon (à ceci près que si Mastodon ne semble pas au meilleur de sa forme avec un Blood Mountain manifestement moins tranchant qu'à l'accoutumée), les trois de American Heritage apparaissent, eux, dans une forme olympique. Ici, 35 minutes impitoyables de fureur, de cris et d'éructations, de violence et de rage nous sont assénées avec une énergie que peu peuvent se targuer d'être capables de déployer.
Mais non seulement la musique du gang américain est dopée aux amphétamines et nous gicle à la gueule avec une force impressionnante, mais encore une fois chacun des morceaux présentés est d'une richesse étonnante. A la fois spontané et technique, le metalcore-hardcore d'American Heritage est un moule dans lequel viennent fusionner une foultitude d'inspirations; donnant naissance à un style radical d'une diversité fantastique: sorte d'alliance parfaite entre ce qu'ont pu proposer Keelhaul et Mastodon au sommet de leur art, c'est dire !

Avec Millenarian, ce n'est plus une claque que nous inflige le trio, à ce niveau, ça devient un véritable coup d'boule. Faire mieux que leur Through The Age Of Quarrel... d'il y a déjà 5 ans semblait délicat, mais American Heritage se surpasse littéralement: Duffy martyrise ses fûts avec une dextérité et une puissance hors du commun, la guitare de Shelhamer crache ses riffs complexes et tranchants, que l'on dirait tout droit sortis de l'enfer tandis que la basse de Norden défonce tout sur son passage assourdissante et destructrice. D'ailleurs, l'album est à l'image de ces "Toilet Paper And Leotards" ou "It's Like Fucking A Napkin Full Of Toenails" (et oui, nos amis ont également le sens du bon goût): le trio joue sans aucune retenue et les riffs fusent à une vitesse ébouriffante.
Ils sont sans pitié disais-je. American Heritage ne laisse après son passage qu'un tas de gravas et de ruines, laissant penser que le groupe n'a peut-être jamais été aussi foudroyant. La bonne vieille image du Panzer effrayant s'avançant inexorablement n'a sans doute jamais autant été de mise ! Millenarian est un album dont on ne sort pas indemne. Oreilles sensibles, s'abstenir !


Exceptionnel ! !   19/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
236 invités et 1 membre :
Dale
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?