Babes In Toyland

To Mother

To Mother

 Label :     Twin/Tone 
 Sortie :    lundi 01 juillet 1991 
 Format :  Mini Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Je m'en viens, d'un pas alerte mais non dénué d'une grâce féline propre au dessein justicier qui est le mien: réhabilitons Babes In Toyland !
Certes, le girls band n'a pas retenu l'attention très longtemps pour un certain nombre de raisons, bonnes ou mauvaises, et n'est jamais parvenu au rang de groupe majeur de la scène 90's: compositions simples voire simplistes, riffs tournés, retournés, usés jusqu'à la corde, textes agressifs, performances live parfois douteuses... pas très fin tout ça... MAIS... la musique et la voix de Kat Bjelland, les roulements de tambour fanfaresques de Lori Barbero et les lignes droites de la basse de Michelle Leon sont,encore une fois la preuve que le ménage à trois reste, pour ce qui est du punk-rock, l'une des meilleures configurations existantes.
Que de spontanéité, Messire ! Que de rage primale, de malice et de fraîcheur dans ce disque !
"Catatonic" en ouverture, avec son final martelé, annonce le joyeux bordel qui caractérise la musique des Babes, où les rythmes sont aussi élastiques que le premier chewing-gum venu, où les breaks de batterie semblent sortis d'un épisode de South Park... le tout recouvert par une Kat Bjelland tour à tour enjôleuse, mutine ou enragée, beuglant ou miaulant sans crier gare.
"Mad Pilot", un des meilleurs morceaux du groupe à mon goût, suit avec bonheur le même chemin, même si la production ne sert pas la puissance du morceau- ceux qui connaissent la version live de la compil' Natural Babe Killers savent de quoi je parle...
Et c'est bien là tout le problème: une production ridicule en rapport avec le monstre coloré de la musique.
Les compos sont là ("Laugh My Head Off"et son riff white-noise, "Primus" et son break ovniesque, "Ripe"...) mais le son ne suit pas. On a beau monter le son, un souffle insupportable domine l'ensemble.
L'album se clôt sur une instrumentale simple, où les cordes aigres finissent de faire maudire à l'auditeur l'ingé son, mais le calme inquiétant du morceau tranche avec la violence des compos précédentes. Sept titres qu'on rebalance d'entrée ou qu'on oublie au choix; ceux qui n'ont pas accroché les albums suivants ne trouveront rien de nouveau ici... Pour les amoureux des riot grrrls -dont je suis- par contre c'est parfait.


Excellent !   18/20
par MinorThreat


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
258 invités et 1 membre :
X_Plock
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard