Red Sparowes

Every Red Heart Shines Towards The Sun

Every Red Heart Shines Towards The Sun

 Label :     Neurot 
 Sortie :    mardi 19 septembre 2006 
 Format :  Album / CD   

Voilà un nom, qui pour les amateurs de rock planant à tendance instrumentale, doit sûrement dire quelque chose. Le terme de 'post-rock' aurait pu convenir ici, mais Red Sparowes n'a pas besoin d'étiquette. Parlons simplement de musique faite avec conviction, loin de courir après les effets de mode. Et au diable le rapprochement inconscient que l'on fait avec ses pairs, Red Sparowes joue, point.

Placée sous l'enseigne Neurot (des membres de Neurosis et Isis sont de la partie), la formation poursuit sur son deuxième album l'expérience du voyage sonique à grande échelle. La recette est classique, sobre, rien qui ne puisse étonner outre mesure. Cela n'empêche pas le groupe de maîtriser son affaire sur le bout des doigts. De riffs en riffs, il ponctue sa musique d'impeccables mélodies douces-amères. Oui, celles qui vous donnent inévitablement le frisson, avant de se fondre au milieu d'un climax de guitares ("We Stood Transfixed In Blank Devotion...", d'une mélancolie renversante). Toute en tensions, la musique du quintet est portée par un souffle épique certain. Elle joue de ses contrastes, de ses humeurs inquiètes ou lumineuses, et reste sur le qui-vive, prête à exploser ("Like The Howling Glory Of The Darkest Winds...").
Sa force est également narrative, puisque la thématique abordée ici est la "Great Sparrow Campaign" du dirigeant chinois Mao Zedong, politique qui prévoyait l'extermination massive de moineaux, provoquant indirectement la mort de 30 millions de personnes dans le pays. Attaché à une forme de tradition rock, Red Sparowes nous renvoie ainsi l'image du musicien effacé derrière son instrument, au seul service de son art et des panoramas imaginaires qui en résultent.

Les plus exigeants (en un sens, les plus blasés) ne manqueront cependant pas de reprocher le classicisme évident de la musique de Red Sparowes. Les ficelles sont connues, les pointures du genre ont tracé le sillon des années avant. Un peu plus d'audace dans ces longues compositions aurait sans doute amené un supplément d'âme. Néanmoins, ce Every Red Heart Shines Towards The Sun est auréolé d'un sens dramatique séduisant, et offre des instants de grâce justifiant son acquisition.


Très bon   16/20
par Head


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
110 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :