Refused

The EP Compilation

The EP Compilation

 Label :     Burning Heart 
 Sortie :    lundi 01 juillet 2002 
 Format :  Compilation / CD   

Cette compilation reprenant le contenu de 3 EP du groupe, donne un aperçu de l'évolution de leur musique entre 1994 et 1998. Les EP ont judicieusement été placés dans l'ordre chronologique inverse, du plus récent (New Noise : 1998) au plus ancien (Everlasting : 1994) afin de remonter progressivement jusqu'aux racines du groupe.

Les quatre premiers titres ("New Noise", "Blind Date", "Poetry..." et "Refused Are Fucking Dead") tirés de l'EP New Noise Theology et enregistrés entre 1997 et 1998, témoignent donc d'une musique à la fois puissante et structurée, beaucoup plus aboutie et complexe que ce qu'ils avaient fait jusqu'alors. Les morceaux sont plus longs ("Poetry..." dépasse les 7 minutes), les sonorités riches et variées (passages electro, guitares surpuissantes, silences habités et longs passages de plénitude viennent subtilement se mêler aux travers des morceaux) et les membres du groupes maîtrisent leurs instruments à la perfection.
La voix de D. Lyxzèn alterne cris déchaînés et paroles scandées à travers des morceaux plus matures. Quant au titre "Refused Are Fucking Dead" qui figure sur cette compil', il s'agit en fait d'une superbe reprise electro et instrumentale du morceau de leur album A Shape Of Punk... qui se trouve ici complètement remanié et quasi méconnaissable (si ce n'est le riff bien particulier qu'on retrouve à quelques moments...).
Leur musique est donc toujours aussi puissante, mais a beaucoup gagné en maturité et en originalité. La révolte est toujours bien présente, mais plus canalisée, plus maîtrisée, par un groupe qui a la rage au ventre, mais qui sait aussi faire preuve d'une grandissante ouverture d'esprit.

Le second EP : Rather Be Dead, enregistré en 1995/96, contient 5 titres et se dénote par un son plus lourd et plus basic mais toujours aussi efficace et rageur. On y trouve donc le célebre "Rather Be Dead", véritable hymne à la révolte contre une société étouffante et dirigiste. Il est suivi du surprenant "Jag Äter Inte Mina Vänner" interprété tout en suédois par Tomas Di Leva, titre relativement mélodique qu'on peut adorer ou détester mais qui se démarque clairement des autres morceaux. "Circle Pit" avec son intro détonante vient changer brutalement d'ambiance, suivi de "Lick It Clean" (ces 2 morceaux étant relativement faciles d'accès), avec, pour terminer, une reprise du "Voodoo People" de Prodigy.

Et c'est l'EP Everlasting sorti en 1994, qui vient clore cette compilation. Il contient 7 morceaux (de "Burn It" à "Pretty Face") aux paroles plus répétitives et au son plus minimaliste, mais qui permettent d'avoir un bon aperçu du groupe à ses débuts. (Le génial Jon Brännström n'ayant d'ailleurs pas encore intégré la formation).

Cette compilation, à travers ses 16 titres, permet de remonter jusqu'aux sources du groupe et, à l'exception de "New Noise" et "Rather Be Dead", elle ne contient aucun des morceaux présents sur leurs trois albums.
Un CD qui est donc intéressant à posséder, mais plutôt en guise de complément, après avoir d'abord écouté les chefs-d'œuvres que sont A Shape Of Punk... et Song To Fan The Flames....


Bon   15/20
par Lydia


  Note Du Redacteur : Il existe plusieurs versions de The EP Compilation qui ne contiennent pas les mêmes titres: Celles de 2002 et 2005 contiennent les titres cités dans la chronique ci-dessus et sont aussi disponibles sous le nom de This Album Contains Vol 1. L'édition de 1997 contient quant à elle 24 titres, mais l'EP New Noise est remplacé par l'EP The New Deal.


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
214 invités et 2 membres
Pab
X_Plock
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?