The Shins

Oh Inverted World

Oh Inverted World

 Label :     Sub Pop 
 Sortie :    mardi 19 juin 2001 
 Format :  Album / CD   

Découvert grâce à l'excellent petit film indé Garden State et son morceau phare "New Slang" tiré de cet album, cet album s'avère excellent de bout en bout

Premier du groupe et en même temps une des meilleures signatures du label Sub Pop des années 2000,

Sa force : des titres pop ensoleillés (11) qui constituent une courte mais agréable introduction au plat de résistance : l'album suivant "Chutes Too Narrow".

Les grosses influences 60's sont très bien digérées (The Byrds, Beach Boys) et la voix de James Mercer fait merveille.
Alors sans faute ? Quasiment si l'on part du principe que ce n'est pas un album novateur mais dans le genre indie pop us de l'année 2001 il se hisse aisément dans le top 10 des sorties.
A retenir de cet album ou tous les titres s'enchaînent plutôt bien : le pre-cité "New Slang", "Girl On The Wing", "Girl Inform Me" et le beach-boyen "Caring Is Creepy".
Allez comme dirai Nick Kent : 'recommandé'.


Très bon   16/20
par Ygmar


 Moyenne 16.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 16 août 2008 à 18 h 12

Zach Braff en musique. Voilà ce que sont les Shins. Comparaison évidente, l'acteur ayant popularisé le groupe dans Garden State. Mais voilà, il y a une raison à cela, je ne serais pas surpris que Z.B. se retrouve dans ce groupe. Même génération de trentenaire. Loser second degré, sans prises de têtes. Complaisance assumée dans la mouise régulière ou permanente. Parce que c'est de cela dont on se rappelle en fin de compte. On en rigole. Bizuté par le destin ou par un concierge c'est selon. Ça a le mérite de tromper l'ennui. La merde, oui mais avec la foi et l'énergie. Beautiful Loser disait l'autre. C'est exactement ça.
Donc, bon, premier album mais aussi album de la maturité, la spontanéité viendra sur le suivant (faut pas chercher à comprendre c'est compliqué et puis de toute manière ça sert à rien c'est comme ça). Ça reste le meilleur album des Shins à ce jour bien qu'un Best of pourrait être utile. Du "tubesque" "New Slang" au joyeux "One By One All Day", rien à jeter. Pas de transcendance (pas beaucoup) mais du plaisir à l'écoute, c'est déjà pas mal. Loin d'êtres parfaits, les quatre ici présents nous ressemblent, les mêmes problèmes débiles à l'horizon quotidien, c'est pour ça qu'on les aime. Regardez Scrubs, vous comprendrez.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
77 invités et 2 membres
Velvetbanana
Climbatize
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :