JR Ewing

Maelstrom

Maelstrom

 Label :     Plastic Head 
 Sortie :    mercredi 29 mars 2006 
 Format :  Album / CD   

On a coutume de dire que l'enregistrement du deuxième album est un exercice périlleux, qui bien souvent peut casser tout le bien que l'on pensait d'un groupe. A ce petit jeu-là, JR Ewing s'est montré sobre et pragmatique: Ride Paranoia, leur second album donc, a été une grande réussite ! Malheureusement, c'est avec ce troisième opus que le combo norvégien se casse les dents...

Comme j'y allais avec mes comparaisons avec Botch, Refused et autres Drive Like Jehu ! Et à juste titre ! Mais ici, rien de tout ça: JR Ewing semble s'être tourné vers d'autres sphères. Production infâme et aseptisée, compositions qui tournent bien souvent en rond et un traîtement sur la voix du chanteur font de ce disque un album raté et sans enchantement.
Finie cette fièvre oppressante, finis ces riffs qui faisaient mouche coups sur coups. D'abord à l'origine d'un hardcore post-Botch, puis d'un rock enfiévré à la croisée de Refused ou Drive Like Jehu (comme je le disais précédemment), JR Ewing propose un rock bien édulcoré à mille lieux de l'énergie et de la folie qui les caractérisaient. Tout est devenu bien consensuel, et JR Ewing flirte maintenant avec un rock FM assez indigeste qui paraît bourré de prétentions peu scrupuleuses. Maelstrom se révèle ainsi bien plat: aucune étincelle pour allumer la poudrière, pas de moments bénis de fureur ou de rage salvatrices. Non JR Ewing s'en est allé fréquenté les contrées d'un rock qui n'a plus grand chose à offrir. Il y a bien ce "Take A Hint" qui pourrait se révêler vraiment excellent... Encore eut-il fallu que notre gang norvégien se prive de ce refrain plus nul que fédérateur, et puis de ce chant décidément infecte. Sinon, pas grand chose à se mettre sous la dent.

M'en vais me réécouter Calling In Dead et Ride Paranoia, moi. A cette époque, JR Ewing était irrésistible ! Heureusement qu'il leur reste encore la scène...


Insipide   7/20
par X_Jpbowersock


  Sorti fin 2005 dans le pays d'origine de JR Ewing, Maelstrom est finalement distribué internationalement dès mars 2006.


 Moyenne 5.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 18 mars 2006 à 14 h 32

Un disque de plus dans le monde médiocre du rock d'aujourd'hui. JR Ewing est un groupe norvégien qui officie dans un punk rock gentiment hardcore. Je ne sais pas comment sont leurs précédents albums, en tout cas celui-ci est particulièrement mauvais.

A l'écoute, il ne semble pas y avoir de ligne directrice, les guitares sonnent dans le vide et le chanteur n'a apparemment pas compris que hurler le plus fort possible ne fait pas la qualité du groupe de rock.
Les cassures de rythme, voire l'absence totale de tempo marqué, empêchent le disque de décoller. Rien n'attire vraiment l'attention: les rares mélodies n'évoquent guère mieux que Sum 41 et le reste n'est que bruit, sauvagerie incontrôlée et hurlements hystériques pas franchement nécessaires. L'ensemble apparaît décousu, sans direction; les titres passent et se ressemblent, insipides et cruellement peu convaincants. A l'audition de ce disque, on peut se demander : mais bon sang, où est-ce que tout cela nous mène ?
Très mauvais   4/20







Recherche avancée
En ligne
57 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...