The Duke Spirit

Cuts Across The Land

Cuts Across The Land

 Label :     Loog 
 Sortie :    lundi 24 octobre 2005 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

The Duke Spirit ne joue certe pas la carte de l'originalité débridée (et à tout prix), mais Cuts Across The Land mériterait cependant bien plus que le peu d'interêt qu'on lui porte parmis la profusion de "nouvelles sensations".
Les Duke Spirit nous livre ici un rock hybride aux tonalités à la fois psyché et noisy, comme si Jesus And Mary Chains rencontrait le Velvet.
Le disque s'ouvre sur la chanson éponyme "Cuts Across The Land", rock efficace ou la voix de Liela Moss, oscillant entre une VV des Kills ou une Bettie Serveert s'impose naturellement au dessus d'une mélodie hypnotique, tout comme les titres "Stubborn Stitches", "Fades The Sun", "Lion Rip", "Love Is An Unfamiliar Name" ou "Red Weather".
Ils tendent aussi vers des ballades réverbées façon 60' toutes sorties droit du premier Velvet Underground, avec ses parties de batterie et de guitares minimalistes et nasillardes, en moins prophétique bien évidemment... , comme "Darling, You're Mean", "Bottom Of The Sea" ou la sublime "Hello To The Floor" où Liela Moss y dégaine son harmonica apportant une texture plus blues, qui fait continuer à penser que The Duke Spirit est LA réponse la plus organique face aux Kills.

Cuts Across The Land est un disque adulte à ranger actuellement entre The Kills et The Raveonettes, qui n'attend donc plus que les médias s'emparent de lui et propulse The Duke Spirit sur le devant de la scène.
La formation du groupe date de 2002 mais Liela Moss et sa bande joue ensemble depuis une dizaine d'année, ils ont fait mûrir leurs titres dans l'ombre (ou le calme), loin des projecteurs et il y a fort à parier qu'on réentendra parler d'eux d'ici peu, et sur la durée, ça fait toute la différence.


Excellent !   18/20
par Cyprien


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
159 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :