Helios Creed

Boxing The Clown

Boxing The Clown

 Label :     Amphetamine Reptile 
 Sortie :    1990 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Helios a le blues. En effet, l'humeur de ce deuxième (court) album chez AmRep est plutot maussade comme ces trois morceaux qui clôturent l'album, lents, aux guitares malades, parfois déoulées à l'envers pour mieux exprimer le malaise ambiant. Le son est donc dark, mais aussi beaucoup plus maitrisé que dans sa précédente oeuvre. Même les morceaux punk-hardcore ("Master Blaster", "Go Blind") sont habités par une certaine mélancolie et le bad trip sévère. L'electro-indus "Black Hole" est un morceau que n'aurait pas renié Trent Reznor en début de carrière. "Hyperventilation", un blues-rock à la fois étouffé et énervé semble avoir été capté grâce à un satellite dirigé vers Pluton. Laissons à Helios le mot de la fin : 'You better look out, There ain't no doubt, I got the blues' ("Big Clown"), de sa voix extraterrestre dont il a le secret.


Bon   15/20
par Bluesman


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
161 invités et 1 membre :
Arno Vice
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...