Giant Sand

Is All Over The Map

Is All Over The Map

 Label :     Thrill Jockey 
 Sortie :    lundi 13 septembre 2004 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Le désert a parfois du bon. J'ai découvert Giant Sand par le biais d'articles, via les deux calexicains de Joey Burns et John Convertino, absents ici sur ce disque (le premier que j'écoute de ce groupe).

Enregistré entre le Danemark et Tucson, Is All Over The Map est une suite de quinze morceaux formant un ensemble éclectique, de genres distincts, collés ou mélangés et plutôt roots. Si l'album débute par quatre titres où la chaleur se fait bien ressentir, par le slow "Classico", le très bon folk-jazzy "NYC Time", l'énervé "Remote" et le dansant "Flying Around The Sun At Remarkable Speed" (ouf !), les deux tiers restants se composent de ballades plus calmes. Blues, country, bossa nova, folk, etc... et passent comme des songes dans la boîte à penser. "Drab" semble émané d'un western jarmushien. "Les Forçats Innocents", chanté en français, rythme d'une ambiance brésilienne aux sursauts brefs de flamenco.
Is All Over The Map dispose aussi d'une poignée d'invités, dont Vic Chesnutt reprenant "Classico", en duo avec Henriette Sennenvalt, laquelle avoisine une PJ Harvey par la voix. A noter aussi que la fille d'Howe Gelb, Indiosa, chante un Sex Pistols sur "Anarchistic Bolchevistic Cowboy Bundle" (re-ouf !), un collage punk-western poilant, achevé par une ballade redneck du papa; on est pas loin du Comté de Hazzard.
John Parish, quant à lui, a assisté à la production et en tant que musicien.
Quoi d'ajouter de plus ?
J'ai soif !


Très bon   16/20
par Pascha


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
182 invités et 1 membre :
Blackcondorguy
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused