Mr. Bungle

Mr.Bungle

Mr.Bungle

 Label :     Warner 
 Sortie :    mardi 06 août 1991 
 Format :  Album / CD  K7 Audio   

Le premier album du groupe, qui annonce déjà la couleur. La voix de Patton est très présente, très emportante et délirante ! Les rythmes sympathiques qui virent parfois au ska sont entraînants et dansants; comme dans "Carousel". Mais la musique reste méchante . Les paroles sont incroyablement étranges et pertinantes , et on aime; Comme dans "Travolta" qui ouvre les portes de cette album clownesque ! Du sexe dans "Girl Of Porn" dans lequel Patton est un adolescent en manque de sexe... En bref cet album est à découvrir pour les amoureux de la Compagnie de Patton.


Parfait   17/20
par Mrs bungle


 Moyenne 18.40/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 16 octobre 2006 à 18 h 55

Grande année que 1990 pour Mike Patton!
Libéré un temps de son CDI avec Faith No More après avoir squatté le haut des charts, l'ami Mike prend ses RTT avec ses potes de lycée... Ensemble ils ont formé un petit groupe nourri de heavy metal et d'images scatologiques...
Culte de chez culte, ce premier album pose les bases d'un univers loufoque où l'impitoyable Freddy (ouais avec les griffes quoi!) sodomise Will Smith sous le regard d'un Tex Avery lubrique qui se tripote...
A part, dérangeant et surtout hilarant, chacune des chansons du combo de nos amis masqués (Slipknot?) fait preuve d'une musicalité sans bornes, passant joyeusement du métal à la polka ou au ska en deux coups de cuillère à pot. Ca va vite, c'est bordélique et les riffs s'enfilent les uns aux autres sans distinctions, ne laissant jamais le temps à l'auditeur ébahi de pouvoir souffler.
Relativement difficile d'accès, ce premier opus est peut être le plus drôle de la saga et l'écoute de titres tels que "Squeeze Me Macaroni" ou "Girls Of Porn" (tout un programe) aura tôt fait de vous en convaincre.
Cette espèce de fête foraine, où il est de bon ton d'afficher un certain mauvais gout, fit grincer les dents d'un Faith No More scandalisé qui somme alors le génial chanteur de lâcher l'affaire...
"No way!" se serait très vraisemblablement exclamé l'intéressé, trop fidèle à ses idéaux et trop amoureux de la musique pour se contenter d'un succès FM.
"Quote Unquote", "Carousel, "My Ass Is On Fire", "Slowly Growing Deaf", sont tout autant de cocktails explosifs qui ont marqués les esprits de nombres de musiciens tels Korn (qui a tout piqué, c'est bien simple) ou encore Faith No More, finalement converti, qui s'en est gavé au point que certains morceaux d'"Angel Dust" n'auraient pas eu honte d'être estampillé "Mr Bungle".
Si vous avez toujours cru que Mario Bros était un membre du sénat américain et n'avez jamais pu encadrer les clowns, cet album est fait pour vous.
Excellent !   18/20



Posté le 28 février 2007 à 15 h 28

Mr Bungle, c'est l'histoire d'une dizaine de potes de lycée, qui un soir d'Halloween ont décidé de se barder de masques histoire de ne pas déroger avec la tradition. Mais au lieu d'aller faire chier tout le quartier pour obtenir de précieuses friandises, ils ont réquisitionnés leurs instruments sans distinction de style (des guitares électriques, des trompettes, des saxophones...), et ont imposé au voisinage leur vision du heavy metal dérangeant et des sonorités ska détonantes.

Les nombreuses démos n'ayant pas trouvé preneur, chacun est parti de son côté avec pour promesse qui si un jour, l'un d'eux se faisait un chemin sur une scène musicale quelconque, le groupe se reformerait et ça repartirait comme au bahut ! Mike Patton, ayant trouvé un job à plein temps avec Faith no more, et le succès de ce groupe grandissant, il a pu rappeler ses vieux potes pour de nouvelles aventures alambiquées de metal et de ska(tologisme).

Cet album est le fruit de cette réunion, et la consécration de la dizaine de cassettes de démo, enregistrées quelques années auparavant. Dans cette période d'accalmie musicale entre la fin de ces maudites années 80 et les débuts du grunge, reste trace d'un ovni sorti en 1990, et qui a influencé, non pas ses contemporains mais les gamins de l'époque, qui deviendront plus tard les fleurons du neo-metal, Slipknot et Korn en tête. Dans un style complexe, rythmé, sautillant, bizarre, dérangeant et surtout bourré d'humour, nos compères masqués ont imposé leur style hilarant, jamais répétitif, la diversité des riffs dans les morceaux détruisant la monotonie.

Les esprits perturbés de ses membres, la marginalisation de leur jeunesse, sont autant d'éléments qui se retrouvent dans des morceaux comme "Carousel" (et ses rires hystériques), "Squeeze Me Macaroni" (aux paroles douteuses), "My Ass Is On Fire", "Slowly Growing Deaf" ou "Girls Of Porn" (à écouter lorsqu'on voit les Plasticines à la télé, ça calme).

Bref, si vous vous trouvez dans une période difficile, passez vous ce disque et vous intègrerez un monde où un clown pervers peut danser la polka avec de la merde au cul, sur un manège ou les chevaux préfèrent s'enculer plutôt que de porter les petits enfants. C'est un peu glauque mais tellement bon.
Excellent !   18/20



Posté le 27 novembre 2007 à 16 h 39

Mr.Bungle : premier album de Mike Patton et de quelques potes du lycée. Je vais être franche et directe car il faut l'être, nom de dieu!!! On aime ou on n'aime pas. Un gars qui déteste dira :"c'est quoi ce truc!!!c'est n'importe quoi !!! Je savais pas que des mecs aussi tarés pouvaient exister". Et un gars qui adore lui,dira :"--------------- !!!" (sous le choc il en perd ses mots). L'album est rempli de mélodies (si on peut appeler ça comme ça) clownesques malsaines ("Quote Unquote") et de changement de rythmes et de genres allant du funk au métal, en passant par le jazz et le ska ("Squeeze Me Macaroni"/"Egg"). Il y a quelques titres particulièrement métal ("My Ass Is On Fire"/"Love Is A Fist") mais malgré tout excellents. Dans certains il n'y a que très peu de guitare mais pratiquement que du claviers ("Stubb(a Dub)"/"Dead Goon"). Les musiciens sont tous excellents avec Mike Patton au chant, Trey Spruance à la guitare et aux claviers, Trevor Dunn à la basse, Danny Heifetz à la batterie et Clinton McKinnon et Theo Lengyel aux saxophones. Surtout écoutez au moins une fois, ce groupe est unique !
Intemporel ! ! !   20/20



Posté le 06 janvier 2008 à 17 h 23

Pris au pif dans les promotions dans un magasin à 7 euros, alors que je m'achetais Closer de Joy Division. J'en avais entendu parler via FNM mais c'est tout.

Je fus direct scotché à la 33ème seconde de "Quote Unquote" (le morceau commence à ce moment précis)! Ce morceau nous entraîne directement dans un univers malsain et entraînant où les clowns sont votre pire cauchemar...Ce morceau est assez dur à décrire, on y voit du métal, un peu de jazz quelque sons bizarres dignent de Frank Zappa et quelque chose que je ne saurais vous décrire... Quelqu'il soit on aime ou on n'aime pas mais si vous aimez, accrochez vous car ce n'est que le début et ça va empirer rapidement!
Ca continue avec "Slowly Growing Deaf" qui reprend l'esprit du précédent titre avec le funk en plus et sa fin quelque peu douteuse.
Vient ensuite Squeeze Me Macaroni qui va de paire avec "The Girls Of Porn" autant pour l'influence funky que pour ses paroles...
"Carousel", la 4ème piste, certainement la plus connue mais pourtant la plus courte (5mn13!) vous dégoutera à jamais des clowns, on comprend ensuite la pochette.
C'est avec la philosophique Egg qu'on aperçoit l'influence Polka dans les morceaux (on la sentait un petit peu mais beaucoup moins nettement)
"Stubb (A Dub)" avec ses synthés vous fera pleurer avec son début et fin à la Walt Disney, "My Ass Is On Fire" vous fera peur avec ses paroles et sa fin bordélique, "The Girls Of Porn" vous fera rire avec les bruitages de film porno en fond sonore, "Love Is A Fist" vous fera poser des questions avec sa fin "étrangé" et "Dead Goon" vous ensorcèlera avec son ambiance et ses paroles magiques.
Pour finir un album exceptionnel qui vous fera rire et vous fera passer un bon temps où toutes les émotions y passeront

P.S: les interludes dans les morceaux sont hilarants et font preuve que cet album est décalé
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
379 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused