The Hives

Barely Legal

Barely Legal

 Label :     Burning Heart 
 Sortie :    septembre 1997 
 Format :  Album / CD   

Voici donc le tout premier album des Hives, et le premier choc vient de la pochette : lunettes du chanteur, postures des musiciens, etc.
Enfin, passons l'aspect graphique pour passer directement à la musique et on peut dire qu'on est en présence d'un très bon album : malgré la très courte durée des morceaux ( moins d' 1:20 pour la plupart, certains même en dessous d'une minute ... ), les morceaux ont une construction et ne se répètent jamais, ou peu.
Quelques baisses de régime sur certains morceaux ("Hail Hail Spit N' Drool", "Black Jack" ) ; mais on a aussi quelques perles : "A.k.a I-D-I-O-T" et son refrain imprononçable ( ou presque ! ), "Automatic Schmuck" et "King of Asskissing" (aux titres très intelligents), "Closed For The Season", etc ...

Cet album, le plus violent des Hives, est un très bon album (-désolé de la répétition, j'ai rien trouvé d'autre-) punk/garage, qui mérite sa place dans votre discothèque !


Excellent !   18/20
par Fox McCloud


 Moyenne 18.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 29 août 2005 à 12 h 13

Soyons francs, Barely Legal n'est pas le meilleur album des Hives...
Mais le plus extrême, le plus bruyant, le plus artisanal même, enfin bref, celui qui correspond le plus à la définition de rock "garage" voir même "punk"...
Autre avantage sur les deux albums qui suivirent: la pochette, elle est en effet moins kitsch et moins mégalomane (peut être donc, moins "Hives" !).
L'album commence en trombe dans un brouahaha, une bouillie, un vacarme sale et assourdissant nommé "Well Well Well" mais qui a le mérite d'être comique et entraînant.
S'enchaîne une suite de titres frénétiques, une suite sans répit (un peu répétitive tout de même), des riffs tranchants et simples à la "The Kinks" mais qui sentent bon les amphétamines, une voix braillarde dont sortent des paroles idiotes, le tout noyé par les coups d'un batteur qui frappe comme un sourd épileptique au bord de l'overdose de caféine, bref que du bon.
Mes préférées restent "A.K.A I-d-i-o-t", "Here We Go Again", "King Of Asskissing" ou "Black Jack".
Cet album n'a rien de "parfait" (d'ailleurs le mixage - mixage ? quel mixage ? - les Hives ont probablement répété dans une cave exiguë et se sont enregistrés avec un téléphone portable) et tant mieux, vive l'imperfection, vive les Hives, cet album est plus que parfait, il est imparfait, excellent, on regrettera d'ailleurs le peu de "Barely Legaloïne" dans le dernier album.
La courte durée est un bon point puisque d'avantage de Barely Legal eu été insupportable pour l'organisme humain, une faible dose par contre provoque l'effet d'une injection de café noir aggrémenté de poudre à canon dans la carotide, à consommer avec modération.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
296 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...