American Music Club

Mercury

Mercury

 Label :     Reprise 
 Sortie :    mardi 16 mars 1993 
 Format :  Album / CD   

Mais qu'est-ce qui peut bien torturer quelqu'un à ce point, pour écrire de pareilles chansons tristes à pleurer et sublimes de beauté lyrique?

Quatorze chansons, véritables petits poèmes, que Mark Eitzel délivre de sa voix incroyable, grave, envoutânte, sur des accompagnements majestueux de piano, de cordes ou de guitares raffinées, agrémentés de quelques effets très jazzy.
Nostalgiques, désespérées, tendres, ironiques, parfois crues, ces titres sont un des rares exemples où la mélancolie peut se concilier à une mise en musique enrichissante.

Incomparable et très profond, un des albums pionnier du 'sadcore' et à l'heure d'aujourd'hui, une référence !


Très bon   16/20
par Vic


 Moyenne 18.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 28 juillet 2005 à 11 h 45

Si on devait définir 'la grande classe' en citant un album, et bien sans hésitations "Mercury" serait en tête de liste, tant cet album parait proche de la perfection.

L'alchimie de Mark Eitzel avec les autres musiciens du groupe semble tellement naturelle que cela en devient troublant, la voix de celui-ci se posant avec classe sur les nappes instrumentales mélancoliques ("I 've been a mess,hollywood") et flambloyantes ("If I had a hammer,what godzilla said...,keep me around") de l'ensemble.
Plonger dans ce disque nécessite de la concentration, tant la richesse des compositions mérite plus qu'un regard curieux, mais une réelle attention pour décupler le plaisir et partager des moments de grâce ("Apology For An Accident") ou de tristesse ("The Hopes And Dreams").

Un album anthologique à partager avec une mystérieuse fille sublime, au coin d'une cheminée, un verre de whisky à la main, un soir de lune ...
Intemporel ! ! !   20/20



Posté le 18 septembre 2005 à 09 h 47

Difficile de sortir un successeur à l'immense "Everclear".

Une nouvelle fois American Music Club nous montre qu'ils sont un groupe hors norme doté d'une classe naturelle sans peu d'équivalent. Que ce soit la musique, les textes, la voix, tout touche au sublime !
On ne crie pas au génie immédiatement , il faut s'habituer à cette musique pour totalement l'apprécier, mais rapidement on se rend compte qu'on a à faire à quelque chose de grand et d'incomparable. D'où peuvent venir ces chansons ? ... Difficile de répondre tant elles sont chargées en émotion et ne semble être posées là que pour le plaisir de nos oreilles. Une chanson de l'A.M.C c'est avant tout une chanson de l'A.M.C. C'est con à dire, mais c'est comme ça, ça s'explique pas. Elles ne sont valables que dans le contexte de l'album et ça ne s'écoute pas en bruit de fond. A écouter dans les moments de solitude pour voir que la survie du monde peut passer par la beauté. Une sorte de beauté cruelle et désespéré.

Sans doute moins fondamental que "Everclear" , c'est pourtant l'album qui est le plus poignant du groupe, celui auquel on revient le plus facilement.
Une œuvre majeure d'un groupe majeur.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
126 invités et 3 membres
S.
Pliskin
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques