A.S Dragon

Spanked

Spanked

 Label :     Tricatel 
 Sortie :    mercredi 23 avril 2003 
 Format :  Album / CD   

J'étais étonné de l'absence de critique de ce nouveau grand groupe de rock en France. Rock français ? Non pas ! Plus rock'n'roll, très bercé musique noire, comme l'avoue la chanteuse Natacha Le Jeune avec cette reprise de Betty Davis "Dedicated The Press", mais aussi psychélique avec de très belles guitares sur "Dirty" qui est pour moi un nouveau classique français de quoi, 3min ! Et encore de très belles envolées et une batterie très justement martellée sur "Nightime". Un brin de pop pour égayer (c'est le cas de le dire) le tout grâce au, quoi qu'on pense, très réussi "Mais Pas Chez Moi" et plus léger avec "Sorcière".

Je ne cite presque que les chansons en français, ça mérite d'être signalé: pas de rock français démesurément barbant et faussement revendicatif, ici on parle de fun, de sexe, de douceur aussi mais en musique, avec des mélodies très bien arrangées (des potes à Burgalat) et plus généralement une pertinence salvatrice ("Spanked On Me") qui remet le sado-masochisme à l'ordre du jour dans toute la clique rock français à fouetter. Es tut mir Leid.


Très bon   16/20
par Serket


 Moyenne 18.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 25 mai 2006 à 11 h 48

A.S Dragon livre avec son premier album une synthèse de tout ce que le rock a pu offrir de meilleur depuis 40 ans : batterie frénétique, riffs tranchants, synthés saturés pour des brulôts à la fois violents et soul (l'enchaînement "Dog Love Dog" / "Dirty", "Your Fame"), des accords et des arpèges simples pour une pop song bien 60's ("1, 2, 3, 4 Boys"), une
batterie et une basse bien groovy ("Are We Talking Enough"), des paroles en anglais mais surtout en français et à des années-lumière des délires dionysiaques ("Mais Pas Chez Moi", "Sorcière"), deux chansons lascives ("Drowning", "Un Hémisphère Dans Une Chevelure"), mais surtout un énorme riff garage pour un monstre de garage-prog-SM ("Spank On Me"). Et encore, à cela il faut rajouter une remise au goût du jour du "Dedicated To The Press" de Betty Davis, et surtout une production signée Bertrand Burgalat qui se permet de déposer par touches successives des cordes, du hautbois ou du cor tout le long de l'album.

Jamais des français n'avaient réussi à me rendre si enthousiaste, au mieux ils réussissaient à me faire esquisser un léger sourire de plaisir. Si le concept de perfect-album n'est pas partagé par tout le monde, je me l'approprie et inclus Spanked dedans.
Intemporel ! ! !   20/20







Recherche avancée
En ligne
80 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead