Audioslave

Audioslave

Audioslave

 Label :     Epic 
 Sortie :    lundi 14 janvier 2002 
 Format :  Album / CD   

Audioslave, est, comme vous le savez désormais tous, le nom du projet commun des musiciens de feu Rage Against the Machine, et de Chris Cornell, ex chanteur de Soundgarden.

Dire que le disque de ce 'all stars band' était très attendu par les fans de ces deux groupes, serait bien en dessous de la vérité. Il faut dire que rien que d'imaginer ce que pourraient donner l'une des plus belles voix du rock des années 90, alliée à la section rythmique la plus efficace de ces mêmes années, ça fait rêver. Mais après, reste à savoir si leur musique ressemblerait plus à du RATM chanté, ou à du Soundgarden hâché.

Verdict : Comme on pouvait s'en douter, en écoutant le premier album d' Audioslave (s'appelant Audioslave, comme c'est original...), on pense forcément à ces deux formations. Dès l'introduction de "Cochise" (premier titre de l'album, mais aussi premier single) passée, on reconnaît de suite le style de Tom Morello et de ses compères. Pas de surprise non plus concernant la voix de Chris, reconnaissable entre mille.
Néanmoins, le mélange des deux est particulièrement réussi. L'alchimie est parfaite, et Audioslave arrive à passer du statut de 'projet de Chris Cornell de Soundgarden et des musiciens de Rage Against the Machine' , à celui de vrai groupe à part entière.
Après quelques écoutes, on oublie vite l'origine des membres, pour se concentrer uniquement sur leur musique.
Et il y a de quoi faire. Car contrairement à la plupart des albums sortants actuellement, qui ne dépassent généralement pas les 45 minutes, l'album d'Audioslave dure plus de 65 minutes, pour 14 pistes. On peut classer ces 14 titres en deux catégories : les titres bien énergiques, comme "Cochise", ou "Set It Off". Ce sont ces chansons qui font le plus penser à RATM, même si les paroles sont loin d'être aussi engagées.
Mais il y aussi quelques chansons plus nuancées et mélancoliques comme "The Last Remaining Light", ou "Like A Stone". C'est l'alternance de ces différentes chansons qui évite à l'auditeur l'ennui que pourrait provoquer un disque de cette longueur.

Finalement, Audioslave est un très bon disque qui devrait plaire autant aux fans de Rage Against the Machine qu'à ceux de Soundgarden, mais qui devrait également plaire à un nouveau public.


Très bon   16/20
par Jujux


 Moyenne 16.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 10 septembre 2004 à 12 h 24

Pas de doutes, cette galette vaut le détour !
Une fois passés les aprioris et les réflexions des potes du genre "ouais, je préfère Zach de la Rocha", et qu'on s'attarde bien dessus, on se rend compte que, malgré les ressemblances avec Rage, ce n'est pas du Rage. Les riffs de Mr Morello ont quelque chose de changé. Ce n'est pas, bien sûr, le jour et la nuit, mais on sent que la présence de Chris Cornell a mis du beurre dans les épinards (si je puis me permettre...).
Les rythmiques, elles aussi ont quelque chose de différent. Encore une fois, ça ne se voit pas sur tous les morceaux, mais c'est là.
En bref, il y a quelque chose de nouveau dans le son.
Quant à Chris Cornell, il est irréprochable, son chant est égal à lui-même.
Certains espéraient donc un remplaçant à Zach, mais au final, on se retrouve avec un géant qui ne se contente pas de continuer le travail fait précédemment, il fait sa sauce !
L'alchimie opère, et ça fait vraiment plaisir !
Le prochain ne devrait pas tarder, et l'on a hâte de connaître les directions prises par cette formation !
Parfait   17/20



Posté le 29 décembre 2004 à 19 h 03

Aimant à la fois les RATM et les premières productions de Soundgarden, je me devais d'écouter cet album. Et j'étais vraiment curieux de voir ce que cette "rencontre" pouvait donner.
Tom Morello et ses accolytes sont toujours en forme, ce n'est pas une surprise. Mais si l'on oublie la voix de Mr Cornell, ça ressemble fortement au RATM tout ça. On pouvait espérer un changement plus radical de leur part, étant maintenant dans un autre groupe. Enfin ça reste très efficace tout ça, et la voix de Chris Cornell s'adapte bien à cette musique.
On a donc à faire à un album puissant et diablement efficace, et à des compositions plutôt variées, ceci dit la prise de risque est vraiment calculée et on pourrait espérer davantage d'expérimentations, quitte même à déplaire aux adeptes des RATM. Je suis vraiment impatient d'écouter leur prochain album en tout cas, en espérant qu'ils prennent une autre direction pour nous surprendre.
Bon   15/20







Recherche avancée
En ligne
238 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...