Billy Corgan

Cotillions

Cotillions

 Label :     Martha's Music 
 Sortie :    vendredi 22 novembre 2019 
 Format :  Album / Vinyle  Numérique   

Les chansons de Billy Corgan en solo acoustique, c'est un peu le même concept que les chansons electro des Smashing Pumpkins : distillées avec parcimonie au sein d'ambitieux albums ou promises au statut de "fan favorite" en face-b de singles, on s'est très souvent amouraché d'elles. Mais chacun le sait l'amour se nourrit aussi de manques et d'insatisfactions. Le lecteur nous voit venir de loin, Cotillions –troisième album solo de Corgan- est un trop plein. S'il en est la suite logique, la magie du très beau Ogilala n'opère que par intermittence ici. Schématiquement lorsque Billy propose autre chose que des chansons basées sur la rythmique de son jeu de guitare, les compositions respirent et brillent ("Fragile, The Spark", "Cotillions", "Neptulius", "Colosseum", "Anon" ou "Hard Times"), le reste, inspiré par son par ailleurs chouette documentaire Thirty Days, se lance à corps perdu dans l'exploration des racines country qu'il vantait en permanence à l'époque mais peine à convaincre réellement et l'album frôle souvent l'exercice de style poussé un peu loin au long de ces 17 chansons au ventre très mou (le temps semble long de "Martinets" à "Apologia"), voire aux recoins parfois vainement vilains ("Cri De Cœur"...). Beaucoup moins solide et infiniment moins touchant que Ogilala qui contenait, lui, de grandes et belles choses.


Correct   12/20
par Granpa


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
555 invités et 1 membre :
Happy friday
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :