SOPHIE

Product

Product

 Label :     Numbers 
 Sortie :    lundi 26 octobre 2015 
 Format :  Compilation / CD  Numérique   

La première fois que j'ai rencontré SOPHIE, c'était au printemps, il y a quelques années déjà. Cet être m'est rentré dans la tête, pour ne plus en sortir, comme une obsession. C'est rare quand ça arrive, une rencontre comme ça, on sait pertinemment qu'il ne faut pas laisser passer ce genre de moment, qui sont du style à ne pas se reproduire tous les quatre matins. J'me baladais, sur l'avenue, le cœur ouvert à l'inconnu si je puis dire. J'avais envie de dire bonjour à n'importe qui. Peut être pas quand même, oh, mais vous voyez l'idée. N'importe qui donc, et ce fut toi. On est tous pareil dans ce genre de cas. Il suffisait de l'écouter, pour l'apprivoiser.
Bref, vous voyez le tableau, genre une aquarelle de Marie Laurencin. Et je suis persuadé que vous allez ressentir la même chose que moi.

En l'espace de huit titres, SOPHIE va vous retourner la tête. Compilation sortie en 2015 et regroupant quelques titres sortis çà & là, Product a vraiment l'air d'un album de dingue. Il, elle, SOPHIE reste dans l'ombre de sa musique, laissant parler ce mélange de dance, d'ambiant, de voix traficotées, sous couvert de musique expérimental. Essayer "MSMSMSM" pour voir, son entêtante mélodie métallique et son beat plus-wtf-tu-meurs, vous y reviendrez très très souvent.
Il y a ce côté bonbon tellement bon qu'on en boufferait des paquets entiers, mais ici, l'ecoeurement ne vient jamais. Les titres vous collent au crâne, la science de la composition, des breaks improbables mais tellement bien vus, un "Lemonade" (Le-Le-Lemonade) qui vous donne l'impression de vivre dans une bouteille de 7Up l'espace de deux minutes.

Le grand atout de SOPHIE, c'est vraiment ce côté peur de rien. Un peu d'Aphex Twin suivi d'un passage J-Pop, des grosses nappes de synthés et (évidemment) de l'autotune en veux tu en voilà. Toujours dans les bons coups, que ce soit, par exemple avec Rihana, Charli XCX ou PC Music, ce disque montre qu'on peut en foutre partout, que même quand ça déborde, on ne se pose aucune question et on adhère. La doublette "Vyzee/L.O.V.E." Résume bien à elle seule son génie, son sens de l'aventure, et nous montre une nouvelle fois que la création n'a pas de limite, même quand elle flirte parfois avec l'eurodance.
Tout est une question de dosage, de talent. Ou de point de vue,ok, si vous voulez.


Excellent !   18/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
224 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?