Petit Fantôme

Un Mouvement Pour Le Vent

Un Mouvement Pour Le Vent

 Label :     Because Music 
 Sortie :    vendredi 06 octobre 2017 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

"Elle s'abime", deuxième morceau d'Un mouvement pour le vent premier vrai album de Pierre Loustaunau alias Petit Fantôme (Stave n'ayant jamais été réellement distribué) ...ce titre m'a obsédé durant plusieurs jours. Il fallait que j'en parle à tout le monde autour de moi, que je l'écoute à tout prix. En voiture, au travail, en marchant, en mangeant. Le refrain me revenait en tête sans arrêt, les paroles me bouleversaient et m'intriguaient. C'est typiquement le genre de chanson qui créé un lien à vie entre vous et un artiste...ça ne m'arrive pas souvent généralement. Alors Pourquoi ? Difficile à dire. Le talent ? Oui mais ça même pas besoin d'en discuter. Ses EP avec des pépites comme "Yallah" ou "Aujourd'hui c'est les vacances" m'avaient convaincu depuis des années des indéniables qualité de songwriter de Pierre. Non là avec "Elle s'abime" on parle plutôt de magie. Un de ces états de grâce où la sensibilité d'un musicien et de son œuvre surpassent toutes considérations techniques, mélodiques, sonores sur un morceau en particulier. Un supplément d'âme qui dure ou pas dans une carrière et qu'on retrouve sur cet album et en particulier sur ce titre phare d'une sensibilité et pudeur rare. Il y parle sans doute d'une femme malade : "Je la vois le corps abimé, elle nous voit les yeux effrayés, elle nous dit de ne pas nous inquiéter. Je la vois le ventre abimé, complètement immobilisée. Elle nous dit : "je ne sortirais pas d'ici". Elle sublimera sa vie mais son corps s'abimera peut-être encore." Un clavier remplit de spleen, une flute, la voix douce de Pierre, un refrain enlevé...et la magie donc. C'est habité et c'est beau.
Et ça ne s'arrête pas là. L'album est bouleversant. Entre, pop, lo-fi, folk ou electro. Entre François and the atlas mountains son ancien acolyte forcément, O, Grandaddy, Sebastien Tellier, Air, Pavement ou Blur pour vous situer. De la power pop faussement naïve mais qui envoie comme sur "Quelque chose a eu lieu" ou "Easy Come Easy Go" à des titres qui évoquent par moment des influences indie rock type Grandaddy ou Pavement chantés en français tels que les magnifiques "Libérations terribles" ou "Comment vous atteindre" on ne s'ennuie pas une seule seconde. C'est ingénieux, le groupe est génial et Stéphane Briat aux manettes continue d'aider la scène française à se façonner un son dont on reparlera à coup sûr et comme il se doit dans quelques années (Owlle, Aline, Phoenix...). Je n'insiste pas trop sur ce point car on va encore me traiter de franchouillard chauvin mais, je vous le jure, il se passe vraiment des trucs assez dingos chez nous aussi les pro ricains du web !

A noter une incursion intéressante pour clôturer l'album avec "Game over" un instrumental très sympa qui s'inspire des musiques de jeux videos...je vous l'ai dit, on ne s'ennuie pas une seconde avec ce disque de l'année 2017 !


Exceptionnel ! !   19/20
par X_Plock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
116 invités et 1 membre :
Myfriendgoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches