Windsor For The Derby

Calm Hades Float

Calm Hades Float

 Label :     Secretly Canadian 
 Sortie :    2006 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Franchement, je me dois d'être honnête et de ne pas mentir : si ma rencontre avec Windsor For The Derby avait eu lieu avec cet album, ma relation avec le groupe se serait probablement arrêtée là. En effet, qui aimerait s'enticher d'une musique squelettique dénuée de réelle mélodie et parfois extrêmement anxiogène voire carrément flippante.
C'est bien cette impression que donne le premier titre intitulé "One" avec sa fausse mélodie répétitive qui semble devoir trébucher à chaque instant inspirant des paysages sordides. Le second titre intitulé "Two" (oui, c'est comme ça jusqu'à la fin) ne propose guère mieux, une sorte de litanie minimaliste qui dure, qui dure et use les nerfs. Il faut attendre "Three" puis "Four" pour que les mélodies fassent réellement leur apparition. Et lorsque je dis mélodie, il faut penser service minimum, un truc qu'un non-musicien comme moi siffloterait sous sa douche en pensant qu'il tient là quelque chose. Alors, vous vous dites que je fais une fixette sur les mélodies. Mais non, je peux très bien m'en passer si la construction du morceau est habile, riche et apte à se renouveler. Dan Matz et ses compères semblent vouloir inscrire durablement quelque chose en s'appuyant sur la mélodie, justement, mais ils n'y parviennent pas ; et là est le drame de ce disque.
Malgré tout, sur ce "Three" on a droit à quelques mots marmonnés au début et sur "Four" une guitare et une batterie se soutenant mutuellement. Et arrive l'éclaircie (brève). La lumière apparaît donc sur "Five", plus travaillé grâce à une voix enfin audible et des claviers venus donner un peu de chair à l'ensemble. "Six" est une déclinaison instrumentale du précédent et, à posteriori, il est aisé d'affirmer que ces quatre titres serviront de base de travail pour les chefs d'œuvres à venir que sont Giving Up The Ghost et We Fight Til' Death.
Quant à cet album il s'achève sur une longue sortie répétitive et ennuyeuse où vient la révélation éclatante de l'échec émotif de ce disque : mais où est donc la production ? Absente, totalement absente, d'où ce résultat médiocre.
Initialement publié chez Trance Syndicate en 1996 et ici réédité par Secretly Canadian qui a agrémenté cette réédition de trois titres dont deux live. Si "+/-" et "Skimming" n'apporte rien d'autre que la même impression d'échec, "Mythologies" est indéniablement un morceau de scène apportant une vraie tension. Ici, même si c'est relatif, il se passe quelque chose. Mais c'est bien peu pour combler le vide ressenti tout au long de ces trois quarts d'heure. Alors je le redis clairement, même si cela me fait mal, n'entrez pas chez Windsor For The Derby par ce premier album, sous peine de vous priver de la suite.


Pas terrible   9/20
par Hpl


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
345 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?