Sleater-Kinney

Live In Paris

Live In Paris

 Label :     Sub Pop 
 Sortie :    vendredi 27 janvier 2017 
 Format :  Live / CD  Vinyle   

C'est toujours assez épatant comme la légende fait son oeuvre parfois.

On reconnait souvent le talent des gens quand ils sont partis, parfois on en fait des caisses pour rien. C'est marrant & pathétique à la fois tous ces gens qui font leur coming out de fans de George Michael, ou se décident à crier leur adoration pour Pierre Barouh, alors que ces mêmes personnes là n'en parlaient pas du tout quand ils étaient encore là, si ce n'est un p'tit "Careless Whispers" ou "Faith" en fin de soirée.

C'est un peu la même chose avec Sleater Kinney, toutes proportions gardées. Avant la mise en pause du groupe en 2006, Elles jouaient dans des petites salles parisiennes, genre le Nouveau Casino (moins de 400 places). Le temps fait son oeuvre, le manque peut être, et quand presque dix ans plus tard elles annoncent un nouveau disque (No City To Love en 2015) et une tournée à suivre, là elles remplissent la Cigale tranquilou. Tant mieux pour elles, mais ça reste étrange. Et compréhensible à la fois, c'est quand même Sleater Kinney.

Ce disque, le premier live de leur carrière, est assez fidèle à l'image qu'il me reste de ce concert. Quatres filles contentes d'être là, parlant presque français entre les chansons, piochant allègrement dans chaque album, même si One Beat & The Hot Rock sont sous représentés sur le disque. Le son est magique, on a presque l'impression de s'y retrouver presque un an après, de revoir l'énergie déployée & la cohésion parfaite du groupe, magnifiant à merveille l'absence volontaire de basse. Un best of avec des versions bien plus tendues que sur disques ("What's Mine Is Yours", "Turn It On", "Dig Me Out" pour ne pas toutes les citer).

Belle photographie d'un moment unique, ce Live In Paris se révèle aussi frustrant et décevant pour qui était dans la salle ce soir là. Ceux qui découvriront le concert avec ce disque ne verront rien, mais les autres crieront au scandale. Le concert est amputé de moitié ! Treize titres sur ce disque, alors que la set list en compte pas moins de vingt-six. Ouch. Les titres sont mélangés, "I Wanna Be Your Joey Ramone" clôturait le concert, et se retrouve en plein milieu de la tracklist du disque. Idem pour "Start Together". Quitte à sortir un live, le premier depuis la création du groupe en 94, on aurait aimé pouvoir profiter du concert en entier, tant la qualité était là du début à la fin.

Pour apprécier ce disque en l'état, il ne fallait pas être à La Cigale ce soir de mars 2015. C'est trop résumé, trop mélangé, trop court. Mais pour ceux qui se les bouffent encore aujourd'hui de ne pas pouvoir en être, ça reste une bonne consolation, un juste aperçu de la vitalité du groupe après ce hiatus. Mais seulement un aperçu malheureusement.


Bon   15/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
217 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches