Julien Gasc

Bordeaux [VOID] - mardi 24 octobre 2017

Julien Gasc
Mardi 24 octobre 2017, 19h30, je pars en voiture de ma petite ville de Libourne pour aller voir Julien Gasc au VOID rue du Mirail, quartier de la Victoire à Bordeaux. Il fait doux... une vingtaine de degrés. Arrivé sur place, une foule composée majoritairement d'étudiants a pris d'assaut les terrasses des bars et restaurants de la grande place bordelaise... L'atmosphère est agréable et festive. Bon présage. Je retrouve Julien Gasc pour une interview XSilencieuse autour d'un verre, mange un morceau vite fait et file à la salle. J'arrive juste à temps pour le concert et rate malheureusement la première partie assurée par La Flemme. Le responsable de la salle se marre quand je lui explique que venir ici me file un sacré coup de vieux car mes derniers souvenirs de concerts vus en ces lieux sont les combos noise Tantrum, Sleepers ou Unwound au début des années 2000 (si ce n'est à la fin des 90's...). A l'époque, la salle s'appelait le Zoobizarre, elle s'est ensuite appelée l'Heretic et depuis l'année dernière le VOID... histoire classique de ces salles associatives qui luttent pour s'en sortir et qu'il faut coûte que coûte soutenir car c'est vraiment là qu'on passe les meilleures soirées. Ces endroits ont une âme, tout simplement.

22h00, le concert commence. Julien Gasc chante et joue sur son clavier accompagné d'une formation classique "batteur, bassiste, guitariste (très agile à la guitare slide sur certains morceaux)".
Quelques passages instrumentaux improvisés inimitables, inénarrables, complètement jouissifs et "psyché-jazzy-gascien-aquasergesque" en milieu de concert et pour le reste principalement des titres du second album "Kiss Me You Fool". Premier constat "Putain quel groupe !". Julien nous apprendra durant l'interview réalisée pour l'occasion qu'ils n'avaient jamais joué ensemble avant la tournée... Cela semble difficile à croire tellement c'est en place et complémentaire. Deuxième constat : quel répertoire ! Les titres du dernier album sont super efficaces sur scène comme "Pas" ou "Mandrax". Et lorsque ils nous offre une reprise du tubesque "Léger, Léger", sorti sur l'album du projet "Moonshine" (Born Bad) auquel a participé Julien, le public chante le refrain en cœur et se lâche complètement... L'émouvant "Canada" en rappel, les lumières s'allument, une centaine de visages souriants m'apparaissent.

Que dire de plus... si ce n'est que c'était une putain de bonne soirée !


Excellent !   18/20
par X_Plock


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
150 invités et 1 membre :
Happy friday
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus