The Chemical Brothers

Carhaix [Les Vieilles Charrues, Scène Glenmor] - dimanche 17 juillet 2011

The Chemical Brothers
Après les piètres prestations de Lou Reed et PJ Harvey, la pluie fine vicieuse et persistante, la bière tirée en citerne au goût de fer dégueulasse, je m'interroge pour la centième fois sur ma présence dans ce festival... Je lève la tête et toute l'équipe des Vieilles Charrues est sur la scène Glenmor pour se féliciter d'une nouvelle belle année qui marquait les vingt ans du festival (sic). Un compte à rebours avec les affiches du festival et un feu d'artifice sur un medley variété plus tard, le public est chauffé à blanc et je croise les doigts de la dernière chance. Je n'ai pas d'attente particulière. Je connais mal The Chemical Brothers, quelques albums de retard... Je veux juste faire le vide et me laisser porter. Et bam ! Les anglais sortent l'artillerie lourde pour un set sonique et cristallin. Le vent est tombé, la pluie a cessé et tout ce qui sort de leurs tables et consoles est parfaitement calibré, généreux et dansant. C'est ce qu'il me fallait. La setlist n'a pas bougé d'un iota depuis un an. Qu'importe ce n'est qu'une relation d'un soir. Je me contente de consommer mon épilepsie scotchant sur les écrans le clown flippant au regard et sourire lubriques ("Get Yourself High"), le cheval cubiste increvable possédé par The Prodigy ("Horse Power"), "Star Guitar" balançant des lasers dans l'obscurité sortant de Rencontre du troisième type, tout en me remémorant le clip de Gondry et reproduisant la mécanique saccadée d'une locomotive, la chorégraphie sur l'énorme tube house minimaliste qu'est "Escape Velocity" et moi de bondir comme un lapin (ce n'est qu'une relation d'un soir), zombie en overdose de myxomatose, ou encore celle de "Block Rockin' Beats" et sa basse démente. Et toujours ce son d'une qualité irréprochable, incroyable. Je suis les ondulations du public aussi comblé et attentif que moi. La voici l'effervescence, l'ébullition qui fait le festival. Le coup de cœur attendu toute la journée sera bel et bien pour les frères Schmilblick. C'était moins une.


Très bon   16/20
par TiComo La Fuera


  Setlist

Another World
Do It Again / Get Yourself High
Horse Power
Chemical Beats
Swoon
The Swoon Arpeggios
Star Guitar
Three Little Birdies Down Beats
Hey Boy, Hey Girl
Galactic Phase Shift Interlude
Don't Think
Out Of Control (With "Setting Sun" Snippet and "It Doesn't Matter" Outro)
Saturate / Believe
Escape Velocity
Superflash
Cherub Clown Harmonies
Leave Home / Galvanize
Block Rockin' Beats


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
90 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches