Portishead

Arras [Main Square Festival - Main Stage] - dimanche 03 juillet 2011

Portishead est un groupe parfois un peu difficile à suivre. En 2008, onze années après leur dernier effort, les anglais sortaient enfin le bien nommé Third. Sauf qu'au désespoir de nombreux fans, le groupe ne tourna que très brièvement pour défendre son nouvel effort. Un fait étonnant après des années de silence.
Et puis sans y prêter garde, on retrouve finalement Portishead sur la tournée 2011 des festivals européens du début d'été, sans que pour autant le groupe n'ait d'actualité particulière.
Soit, pourquoi pas.

Après un set particulièrement soporifique de PJ Harvey, les bristoliens investissent sobrement la grande scène accompagnés de deux musiciens additionnels.
Côté public, l'ambiance est un peu particulière et on sent que les gens ne savent pas vraiment à quoi s'attendre. Il faut dire que ceux qui ont déjà eu la chance de voir Portishead en live ne sont finalement pas très nombreux.
Les britanniques ouvrent, sans trop de surprise, par "Silence" impeccablement exécuté. Rien à dire c'est clean, peut-être trop diront certains. "Mysterons" juste après suscite un frémissement dans la foule, qui d'une manière générale, semblera surtout réagir aux titres du premier album (avec une ovation particulière pour "Glory Box" évidemment).
Beth Gibbons, contrairement à PJ Harvey, n'a pas sorti la tenue des grands soirs : jean et veste capuche. Qu'importe, nous ne sommes pas là pour parler chiffons, mais on soulignera en revanche que la chanteuse semblait totalement perdue sur scène. Entre chaque chanson, elle déambule entre les instruments et lance des regards inquiets à ses "bandmates". Inutile de préciser qu'elle n'adressera quasiment aucun mot à la foule, plus par gêne que par snobisme ceci dit. Tout juste à la fin du concert remerciera t-elle vaguement les spectateurs, se retournant juste après ayant l'air de demander aux autres membres du groupe "c'est bien ça que j'étais censé dire ?". Drôle d'oiseau que cette Beth Gibbons...mais quelle voix ! Sa prestation sera irréprochable de la première à la dernière seconde. Et finalement, on ne lui en demandait guère plus.
Le set de Portishead (le même sur toute la tournée) s'est avant tout attardé sur "Dummy" et "Third". Peu de place en revanche pour leur sombre album éponyme (dommage tout de même de ne pas avoir eu "All Mine"). Le tout est interprété avec précision mais un peu trop sagement.
Les images projetées sur les écrans géants sont plutôt sympas et en adéquation avec l'univers du groupe.
Au milieu de la setlist, "Machine Gun" viendra tout écraser sur son passage, toutes basses dehors, avec un soleil levant apparaissant sur la fin épique du morceau. Définitivement une des grandes chansons du groupe.
Pas dit en revanche que "We Carry On" était vraiment un titre adéquat pour terminer le concert, laissant un peu certains fans sur le carreau.

On aurait peut-être préféré retrouver Portishead dans une véritable tournée indoor en tête d'affiche. Heureusement, le line-up de ce dernier jour du Main Square permettait aux anglais de ne pas arriver comme un cheveu sur la soupe.
Le trio (quintette en live) de Bristol ne fait pas de vagues sur scène, c'est le moins que l'on puisse dire. Il se contente de jouer proprement des morceaux qui n'ont plus rien à prouver de toute façon. Les admirateurs du groupe ne pouvaient donc que passer un bon moment, mais on aurait tout de même pu espérer quelque chose qui prenne un peu plus aux tripes...


Bon   15/20
par Billyjoe


  Setlist

Silence
Mysterons
The Rip
Magic Doors
Sour Times
Wandering Star
Machine Gun
Over
Glory Box
Nylon Smile
Cowboys
Threads
Roads
We Carry On


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
113 invités et 1 membre :
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :