Erik Truffaz

Lyon [Ninkasi Kao] - jeudi 27 janvier 2011

Erik Truffaz se présente sur scène dans sa configuration la plus habituelle, en quartet : le bassiste Marcello Giulliani, un batteur et un synthé. Désolé pour les deux musiciens, j'ai oublié leurs noms.
Nous sommes donc au Ninkasi, la salle la plus inconfortable que je connaisse, pour 2h de jazz mais pas que. Difficile en effet de décrire cette musique aux teintes rock, pop et bien évidemment jazzy. Le point fort de cette musique c'est la rythmique enivrante qui offre des fulgurances relativement phénoménales. On retiendra notamment un duo basse batterie virtuose, inspiré et très entraînant. Le résultat dans l'ensemble reste très vaporeux porté par de fabuleux envol de la trompette. Ça donne à cette musique un fort aspect visuel, on se prend à rêver de milles décors au fur et à mesure que la tension monte. Le concert s'achève sur un incroyable délire du batteur seul avec son micro à chantonner des gazouillis samplé et rediffusé en boucle pour arriver à un édifice sonore amusant et franchement à part dans le concert.
Dans ce registre il me semble difficile d'imaginer mieux. Je connaissais peu, c'est surprenant et sans aucune contestation possible une source de découverte.


Sympa   14/20
par Chaurionde


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
129 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?