The Boxer Rebellion

Lille [La Péniche - Ground Zero Festival] - mercredi 10 novembre 2010

Les Anglais de The Boxer Rebellion aiment le nord de la France. Pour la troisième fois en à peine plus d'un an, le groupe se produisait en terre flamande, après une belle prestation au festival Rock en Nord à l'été 2009 et un passage plus anecdotique au Stadium de Villeneuve d'Ascq, en préambule du match LOSC-OM d'octobre 2010.
C'est cette fois dans le cadre du festival Ground Zero (qui se déroule pendant près d'un mois un peu partout dans Lille) qu'on retrouvait le quartet. Le concert se déroulait à la Péniche qui n'est donc rien d'autre qu'une embarcation fluviale réhabilitée en salle de spectacle.

Pas de première partie ce soir, mais vu l'étroitesse de la scène, on comprend pourquoi : impossible d'installer les instruments de deux groupes dans un lieu si exigüe.
En revanche, le lieu est plutôt sympa (hormis l'odeur de vase de la Deûle) et original. Il y a suffisamment de places pour mettre environ 100 personnes (le concert affichait donc, heureusement, complet). Et contrairement à ce que l'on pouvait craindre, l'acoustique n'est pas mauvaise.
Ambiance intimiste donc avec un public qui semble relativement connaisseur et qui suivra attentivement (et dans le calme) la prestation du combo britannique.
Ce dernier apparait timidement sur scène et démarre tranquillement avec "These Walls Are Thin" avant de faire monter la pression d'un cran avec "Evacuate", deux titres extraits de Union. Le second et dernier album en date du groupe sera logiquement le plus représenté dans la setlist. Pour le coup, on retiendra une excellente version de "Spitting Fire", titre vraiment taillé pour le live. Impossible de ne pas citer également le superbe single "Flashing Red Light Means Go", tout simplement jouissif lorsque le second guitariste vient renforcer la rythmique avec des percus supplémentaires. "Silent Movie", qui clôture l'album, viendra également terminer le set principal de belle manière. Il s'agit là encore d'un des morceaux qui passe avec brio le cap de la scène. Au rayon des bonnes surprises, on signalera que le titre "Forces", assez irritant sur album, passe beaucoup mieux live.
Nous auront également droit à quelques titres de Exits, moins marquants il faut bien l'admettre, malgré un "Watermelon" final convaincant (avec un Nathan Nicholson qui en profitera pour se payer un bain de foule).
Ce concert fut également l'occasion de découvrir quelques nouveaux titres, à paraitre (apparemment) dans un album qui devrait sortir en février 2011. Parmi eux, c'est le morceau "The Runner" qui a fait la meilleure impression. Un futur single à n'en pas douter !

Il manque surement encore trois ou quatre vrais bons morceaux à The Boxer Rebellion pour pouvoir proposer un set intéressant du début à la fin. Espérons que ce sera le cas une fois le troisième opus dans les bacs. Le groupe est pourtant loin d'être dénué d'intérêt à l'heure actuelle. Les quatre membres manquent surement encore un peu d'assurance, ils ne terrassent pas non plus la foule par leur charisme, mais ils sont de bons musiciens et comptent dans leur répertoire quelques titres très réussis.
Le temps permettra peut-être d'assoir le succès naissant du groupe, en attendant, on apprécie de voir dans une si petite salle cette sympathique formation encore suffisamment modeste et accessible pour venir vendre par elle-même ses t-shirts et ses disques à la fin des concerts.


Bon   15/20
par Billyjoe


  Setlist :
These Walls Are Thin
Evacuate
Semi-Automatic
Memo
We Have This Place Surrounded
Flashing Red Light Means Go
Step Out Of The Car
Spitting Fire
Soviets
If You Run
Forces
Cowboys & Engines
The Runner
Silent Movie
>>>
The Gospel Of Goro Adachi
Watermelon


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
65 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?