Built To Spill

Barcelone - Espagne [Primavera Sound Festival - ATP Stage] - samedi 29 mai 2010

 Built To Spill
J'adore Built To Spill ! Non, vraiment ! J'ai toujours trouvé que ces types-là avaient trouvé la formule idéale (et inlassablement recherchée par tant d'autres groupes, mais sans atteindre le même succès) entre pop cristalline parfaite et fulgurance noisy évidente. Oui, Built To Spill est un grand groupe et un maître en son genre. Sauf que, il y a quelques mois, le groupe publiait un There Is No Enemy qui m'a laissé perplexe, et dans lequel le groupe semblait quelque peu l'ombre de lui-même : moins évident, mois riche, Built To Spill ne surprenait plus et se contentait de faire du sous-Built To Spill... Même si un morceau comme "Oh Yeah" rappelle à quel point j'aime ces Américains. Cette nouvelle apparition du groupe de Doug Martsch ce soir est donc la meilleure occasion possible de me réconcilier définitivement avec le groupe.

Et pourtant, ce ne sera malheureusement pas le cas... Trois ans plus tôt, presque jour pour jour, exactement au même endroit, Built To Spill dévoilait un concert intense et énorme, mais ce soir en 2010, il n'en sera rien... Pour être franc, il ne s'est pas passé grand chose : pas d'énergie, pas d'envie, la magie n'a cette fois-ci pas du tout opéré. Et ce n'est pourtant pas la faute à une setlist quasi-parfaite. Built To Spill a en effet profité de ce concert pour présenter tout bonnement les meilleurs titres de l'ensemble de son répertoire ou presque ("Carry The Zero", "Twin Falls", "Traces" ou bien évidemment "Goin' Against Your Mind"); éclipsant presque totalement le tout récent There Is No Enemy dont un seul titre rescapé sera présenté ce soir (le single "Hindsight"). Le groupe lui-même se rendrait-il compte que cet album est largement en-dessous de leurs productions habituelles ? Peut-être bien...
Mais si la setlist en elle-même est impeccable, malheureusement le set de Built To Spill sera mou... Terriblement mou... C'est joli, c'est mignon, mais Doug Martsch and Co. semblent se satisfaire du service minimum, enchainant les morceaux sans réel investissement. Bon, certes, une bande de barbus quadragénaires immobiles sur scène, c'est pas ce qu'il y a de plus sexy sur scène, mais ces types-là sont néanmoins capables des plus belles fulgurances pop. Comme je le disais, Built To Spill semblait en dedans, sur la réserve, et ne parvenait aucunement à se rendre tranchant comme il est d'habitude capable de le faire. Fatigue, usure des années, ou tout simplement mauvais soir ? Je ne sais pas... Le seul éclat véritable de ce concert sera ce "Goin' Against Your Mind", morceau tout simplement parfait qui, quoiqu'il arrive, fera toujours son petit effet.
Pas assez pour faire de ce concert un concert inoubliable malheureusement...


Passable   11/20
par X_Jpbowersock


  Setlist:
Traces
In The Morning
You Were Right
Hindsight
Wherever You Go
Big Dipper
Else
Goin' Against Your Mind
Distopian Dream Girl
Twin Falls
Carry The Zero


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
125 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus