The Dodos

Paris [Point Ephémère] - vendredi 14 novembre 2008

The Dodos
Après une 1ère partie assez correcte et percussive des Australiens de Ruby Suns. Les Dodos arrivent sur scène. Le public déjà très réceptif à ces jeunes Américains n'hésitera pas à les encourager très chaudement.

C'est qu'ils sont impétueux ces 3 là. Un à la guitare, l'autre à la batterie et le dernier au xylophone et autres effets. La batterie a l'air trop centré dans la musique, trop présente elle accompagne trop souvent là où on aimerait bien que cela se pose, que ce soit plus épuré et qu'ils prennent leur temps. On y perdrait presque sur la musique, puisque le guitariste à l'air de bien se débrouiller avec son instrument, n'hésitant pas à ajouter quelques accords blues ici et là, pour finir de charmer les spectateurs, même si l'effet parait un peu facile.
Cependant cela a aussi l'avantage d'emmener et de stimuler le public, qui n'attend que ça. Le tout est donc très dynamique et même bien plaisant ils envoient la sauce et on aime ça et curieusement ce n‘est pas du rock ni de la pop mais juste un bon folk bluesy. Et ça va vite, comme une locomotive qui file à toute berzingue, trop peut-être parfois : la batterie toujours trop présente, la répartition pourrait être plus judicieuse et ils assurent une partie du concert en duo, juste avec la guitare et la batterie. A force de vouloir bien faire, de plaire à son public on s'égare un peu. Pour la dernière chanson ils font un geste sympa et invitent un musicien de The Ruby Suns à jouer avec eux, la fête et la musique deviennent encore plus collective.
Mais le rappel viendra gommer un peu les points noirs, le début se fait un peu plus aérien, plus épuré et l'on respire enfin. The Dodos peuvent donc être tout aussi bon quand ils posent leur musique, et se laisse le temps de mettre en place leurs chansons sans pour autant que cela tombe dans un registre de ballades mièvres. Leur univers cadencé n'est jamais très loin, toujours prêt à faire repartir la locomotive, sait-on jamais...
Le concert n'est pas parfait mais ne manque pas non plus de potentiel, voilà de jeunes gens qui promettent de bien belles choses pour la suite...


Sympa   14/20
par Kaliayev


  Setlist:

Walking
Red & Purple
Eyelids
Fools
Joe's Waltz
Winter
It's That Time Again
Paint The Rust
Jodi
Ashley
The Season
>>>
Untitled
Horny Hippies/The Ball


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
119 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches