Anathema

Paris [Espace Curial] - samedi 13 novembre 2004

En ce samedi soir, une fois n'est pas coutume, un petit tout du côté de Crimée s'imposait. L'espace Curial, perdu au milieu d'une cité du XIXème, à deux grands pas de chez moi qui plus est, proposait une affiche alléchante. Le peuple ne s'était pas trompé, tant la salle était remplie, voire même trop remplie. Cà fait plaisir de voir qu'un groupe comme Anathema possède toujours autant de fans.

Ce sont les parisiens de Sperical Minds qui ouvraient le bal. Il s'agit d'un jeune groupe qui sortira bientôt son nouvel album (le second), et dont les compositions jouées ce soir se trouvent sur ce dernier. Leur musique est instrumentale et plutôt rock, agrémentée de passages vocaux enregistrés et d'une violoncelliste apportant un charme certain. Notons que Danny Cavanagh a chanté deux morceaux sur scène et en interprétera bien plus sur le futur album. Toutefois, ces morceaux chantés me paraissaient moins intéressants que les autres. En somme, 45mn sympathiques.

Puis, le temps de se dégourdir les jambes (satané concert assis par terre) et Vinnie et Danny s'installent sur l'estrade. Eux seuls sont sur scène, guitares à la main, et de temps à autres, Danny s'empare du synthé. On écoute religieusement. "Fragile Dreams" ouvre le récital. Le son n'est pas parfait mais tout de même correct. Les premières notes d'Angelica résonnent et mon cœur s'emballe. Ce morceau, point d'orgue des concerts électriques d'Anathema, gagne encore en intensité dans son enveloppe acoustique. Puis, Danny s'assoit auprès du synthé et Pressure, morceau introductif du sublime "A Fine Day To Exit", nous est gracieusement offert.

Le reste du concert ne faiblira pas. Presque tous les albums seront honorés, toujours de belles façons. Danny reprendra même un morceau écrit par Duncan Patterson, à l'époque où celui-ci composait d'une main de maître les morceaux d'Anathema : "Lost Control". Notons aussi que hier soir fut joué le morceau "Over Your Shoulder" d'Antimatter, le nouveau groupe de Duncan qui sortira bientôt, déjà, son troisième album studio. Ce morceau, ainsi qu'un autre, a vu deux membres de Breaklose rejoindre les deux solistes d'Anathema sur scène. Parmi les autres reprises, il faut souligner "Cello Song" de l'immense Nick Drake (d'ailleurs Danny sort un tribute à cet légende) interprété avec Marie, la charmante violoncelliste de Spherical Minds, "Something In The Way" de Nirvana, "Wish You Were Here" et "Confortably Numb" de Pink Floyd (ce qui ne surprendra personne puisque le groupe les reprenait déjà en électrique), "Somewhere Man In A Somewhere Land" (dédié à Bush Junior) et "Norvegian Wood" des Beatles, ainsi que du Radiohead (deux morceaux dont "No Surprise") et Jeff Buckey.

Un très beau concert de 2h10, proche du public (blagues, problèmes techniques négociés à merveille, notamment par une obscure chanson bluesy, limite improvisée) et qui s'est fini debout (il était temps) sur un rappel solo de Danny au synthé et chant, pour deux ou trois morceau, dont encore un de Radiohead ("Street Spirit" peut-être, je ne sais plus) interprété de façon épique..

Messieurs, chapeau bas ! Et merci aux organisateurs de ce fabuleux concert.


Exceptionnel ! !   19/20
par Som'


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
84 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?