Two Gallants

Bruxelles - Belgique [Botanique/Rotonde] - vendredi 10 novembre 2006

C'est la deuxième fois aujourd'hui que je m'envoie la symphonie du nouveau monde de Dvorak et c'est vraiment bon ! Two Gallants ne fait pas de musique classique mais leur affiche (décollée habillement dans le couloir de la mort menant à la rotonde) qui sert aussi de cover à leur second album What The Toll Tells montre un choeur de gosses statufié qu'on imagine accompagnant le prêche enflammé d'un bon prêtre charismatique aux alentours de 1554, quelque part dans la belle campagne de France (ce pays qui eu son p'tit succès dans ces années là mais qui aujourd'hui n'est plus qu'une lointaine légende oubliée). Inutile de chercher dans le livret vous ne trouverez pas le bon prêtre fin connaisseur de la musique faite à la gloire de dieu. Soit les deux galants n'ont pas voulu afficher leur foi en ces temps d'apocalypse, soit je me goure totalement et ces deux-là sont juste des kids californiens un peu paumés et aimant lire Joyce.

Avant de décoller cette affiche en me dirigeant vers la sortie j'ai assisté au concert, dans cette petite salle de la rotonde pleine de jeunes (beaucoup) et d'ivrognes (quelques uns) qui heureusement n'ont pas réussi à gâcher le concert. Je passe sur la première partie assurée par les Cold War Kids (je suis arrivé à la fin de leur set).
Doux Jésus, quelle fureur ! Le chanteur est à cran pendant près de deux heures avec sa voix à vous faire péter les tympans et le coeur ; et le batteur quant à lui joue de sa batterie avec la puissance d'un bûcheron et la finesse de la fée clochette. Ils arrivent sur scènes comme de simples roadies, font quelques réglages et attaquent en douceur. L'enchaînement "Let Your Light Shine On Me"/"Steady Rollin'" d'entrée de jeu m'a cassé la gueule, le reste du concert m'a mis à genoux. Des morceaux des deux albums ont été joués (le premier se nomme The Throes et date de 2004) et au moins deux inédits. Pour moi ils sont encore meilleurs sur scène: La batterie est encore plus lourde, pourtant le batteur est plutôt frêle à part ses bras ressemblant étrangement au cou d'Iggy Pop ! Quant au chanteur j'ai bien cru qu'il aller se transformer en super guerrier avec les veines apparentes et les cheveux en l'air (Il les a déjà blond). Ce concert était vraiment exceptionnel et je ne pense pas avoir été le seul de cet avis (à part deux nazes entendus plus tard dans le métro, des abonnés aux Inrocks probablement). Je ne sais pas quelle est la notoriété de ce groupe en France ou en Belgique mais j'ai été surpris de voir qu'il pouvait déjà compter sur un petit noyau de fans reprenant les paroles en choeur. Les applaudissements furent de haute tenue et nos deux compères durent revenir deux fois pour combler les attentes de la foule non rassasiée. Ils finirent tout de même par ne pas revenir, Tout a une fin et ce concert n'échappa à la règle.
Je suis rentré chez moi à la fois heureux et déprimé. Heureux d'avoir vu ces types exploser tout sur leur passage avec cette rage qu'ils foutent dans leur potion de folk, de grunge et de country. Déprimé car ils doivent avoir à peine deux ans de plus que moi et que j'ai toujours rien foutu de ma vie ! Qu'importe les Two Gallants existent, je les ai vus.

PS: j'apprend à l'instant qu'un nouvel album est prévu pour juin, qui dit nouvel album dit tournée mondiale en jet privé donc dès qu'ils seront près de chez vous, n'hésitez pas, allez les voir (dans une salle de préférence, les festivals c'est bon pour les ivrognes et les hippies).


Exceptionnel ! !   19/20
par Bobby Joe


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 27 juillet 2007 à 15 h 22

Hier soir, les deux petits génies de 24 ans de Two Gallants - Adam & Tyson - revenaient nous dire bonjour à Bruxelles. Ce groupe qui joue une sorte de neo-folk rock rageur influencé par la longue histoire blues US (que je ne connais pas, je l'avoue), a sorti un second album très remarqué au Printemps 2006 sur le label Saddle Creek: What The Toll Tells. Et ça a été mon coup de coeur de l'été. Vraiment. Ca faisait longtemps que je n'avais plus entendu un son aussi singulier, personnel et revendicatif. Je les avais vus à Dour et déjà là, ils m'avaient impressionné !

Arrivent Two Gallants sur le coup de 21h30. Pour mettre tout le monde d'accord, ils ouvrent le bal avec leur titre plus commercial "Steady Rollin". Tyson frappe dur, impossible à suivre son jeu. Il joue sur une batterie très bizarrement configurée: deux floor toms, deux rides, pas de crash, un hithat... mais c'est bon. Ils enchaînent ensuite les meileurs titres du dernier album: ‘Long Summer Day', ‘Last Cruces Jail', ‘Some Slender Rest', etc. C'est tout simplement jouissif!

Adam (qui a déjà épuisé son set list inscrit, comme à l'habitude, sur sa main) et Tyson vont revenir trois fois pour jouer des nouveaux morceaux plus acoustiques, qui démontrent leur qualité de songwriting. Et après un magnifique ‘Threnody' de 10 minutes, les deux galants s'en vont, un peu perturbés par cette salle qui n'arrête pas de les acclamer!
On a même eu l'occasion de parler avec eux après le concert. Tyson, un peu plus causant qu'Adam, nous explique que ça fait plus d'un an qu'ils sont en tournée partout dans le monde. Ils sont même allés jouer au Japon et, d'après Tyson, le public est vraiment très différent mais que l'expérience était assez intéressante! Encore un mois de concert en Europe, puis retour à San Fransisco où ils enregistreront leur troisième album, toujours sur Saddle Creek.

Voilà. Une excellente soirée en compagnie de Two Gallants et de Cold War Kids où on en ressort en se disant: ‘ouf, ça existe encore...'
Très bon   16/20





Recherche avancée
En ligne
187 invités et 1 membre :
GBV_GBV
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...