Ciné & Télé
Vos 100 films...
 


Posté le 06 novembre 2018 à 16 h 55m 10s

Tu t'ennuies dans le premier ? Vraiment ? Mais l'exposition est absolument géniale quoi. Le deux c'est caricatural (cartoonesque) dans ton langage si je comprends bien, mais la caricature tire des ficelles un peu prévisibles. Bon enfin là j'ai l'impression de parler avec Toitouvrant qui me défendait que le premier Predator était très en-dessous du 2.

---[Edité le 06/11/2018 à 16 h 55 par Jekyll]---

Posté le 06 novembre 2018 à 17 h 13m 34s

J'ai pas dit que je m'ennuyais, juste que c'était longuet. L'exposition est nécessaire, mais elle prend son temps et ça se sent sur le rythme. Le deux part dans tous les sens en enchainant les gags. Et je parle bien de "cartoonesque", pas de "caricatural". Le second est un gigantesque cartoon qui fonctionne selon les règles absurdes des Looney Toons et autres classiques du genre.

---[Edité le 06/11/2018 à 18 h 34 par Blackcondorguy]---

Posté le 06 novembre 2018 à 22 h 52m 35s

Tout à fait d'accord avec Blackcondorguy pour Gremlins. Pour ma part j'ai vu le 1 après le 2, et je me suis fait un peu chier.

Concernant Fury Road, est-ce qu'il est possible de comprendre le tel engouement qu'il y a derrière ce film ? Ce film est une malhonnêteté sur toute la ligne. D'abord il n'a aucun respect pour la franchise (postulat dont tout le monde se fout en 2018, "de toute façon ça date des années 80 alors on s'en fout, aujourd'hui c'est l'entertainment qui prime, qu'est-ce que tu viens nous gâcher le plaisir avec tes principes vieux con", passons), mais surtout ce film se fout complétement de ses spectateurs, et cette malhonnêteté là est pour moi impardonnable. Attention je n'ai rien contre les films défouloirs remplis d'action et au scénar fin comme du papier à cigarette, au contraire je kiffe (d'ailleurs plus je vieillis plus je kiffe, ça m'inquiète un peu). Mais pour bien kiffer, il faut qu'il y aie un minimum de cohérence. Le problème de Fury Road c'est qu'il est tellement mal foutu que ça saute au yeux, et que tu arrives à lire à travers les images qu'on se fout de ta gueule, alors même que tu avais décidé de débranché le cerveau.
Je ne compte pas les scènes qui n'ont aucun sens, il y a en a trop.
Dès le début quand la nana se barre et qu'elle change de direction en espérant que ça passe crème, alors qu'évidemment on la chouffe grave. Le simple fait qu'on la laisse se barrer, d'ailleurs.
Le film se résume à une longue course poursuite. C'est con mais pourquoi pas, ça peut être bon. Or tout est naze et ressemble d'ailleurs à des "stages" de jeu video. Le canyon, L'ouragan, Le sacrifice, etc.
Ah j'oubliais. Comme les idées manquent, à un moment les gentils se disent que puisque tous les méchants sont à leurs trousses il n'y a plus qu'à faire demi-tour et tuer le grand méchant (normalement appelé "boss de fin") pour rafler la mise. La ville est délivrée et tout le monde peut vivre sereinement. Fin.
Ce qui amène à deux réflexions :
- on a droit aujourd'hui à une profusion de films. Pourquoi les spectateurs ne sont pas plus exigeants quant à ce qu'on leur diffuse ?
- l'esprit critique s'apprend-il à l'école ? Si non ça vaudrait le coup d'essayer.
- il faut mieux payer les scénaristes. Les pauvres. Sérieux. Les mecs raclent les fonds de discussions de machine à café. Et ça vaut aussi pour Star Wars.

Un résumé du film est dispo sur le blog d'un odieux connard : https://unodieuxconnard.com/2015/05/15/mighty-mad-max/

Tu enlèves la mauvaise foi et c'est tout bon.


Posté le 06 novembre 2018 à 23 h 08m 00s

Ma réponse tiendra dans une synthèse globale des critiques de l'époque: chef d'oeuvre. J'entends ce que tu dis Griot mais tes arguments peuvent se démonter par quelques autres : le rythme, la folie, la mythologie derrière Immortan Joe qui est quand même un des plus beaux méchants vus au ciné ces dernières années. Je ne te ferai pas l'affront de te dire que tu es passé à côté du film mais... Presque.

Quant à Gremlins 2 bon, ben, je dois être le seul à préférer le 1 au 2 en ce bas monde alors...


PS : par ailleurs tu dis que Fury Road n'est pas respectueux de la franchise alors que le 2 (formidable) en est très proche en terme d'etat d'esprit. Le 1 est un excellent vigilante. Le 3 je ne me le suis jamais infligé mais à ce stade de la discussion ça m'étonnerait pas que BCG ou toi m'affirmiez que c'est un chef d'oeuvre.

---[Edité le 06/11/2018 à 23 h 12 par Jekyll]---

Posté le 06 novembre 2018 à 23 h 25m 54s

J'ai revu les 3 y'a quelques mois...
Le 1 est différent des 2 autres en tout cas. C'est lui qui définit le dit respect à la franchise? Car en général c'est il me semble surtout l'imagerie du 2 qu'on a gardé.

Sinon total soutient à Jekyll, Fury Road = énorme chef d'oeuvre pour moi aussi. Visuellement magnifique, ultra nerveux, ultra maîtrisé, un aller-retour de coup de trique très punk au fond, mais un punk psyché, surréaliste, hyper ludique. Je trouve ça excitant de bout en bout!!! Le seul bémol: le Max en question n'existe pas et on voit bien que le relais est passé à Charlize. Je déplore la féminisation du truc...mais bon allez...


Posté le 06 novembre 2018 à 23 h 56m 28s

Immortan Joe n'est pas un bon méchant. Mais il a la gueule de l'emploi. Ca doit jouer.
Après je ne concède qu'une chose, c'est la beauté esthétique des décors et des accessoires (acteurs compris).
C'est marrant ces films d'ailleurs, où on crève de faim, où l'eau est LA préoccupation centrale, où d'un point de vue sanitaire, on en est à se faire des transfusions soit-mêmes, mais quand même, hommes, femmes, tout le monde est canon comme sur un album photo de Burning Man.


Posté le 07 novembre 2018 à 00 h 00m 18s

Dans ton message Griot je ne lis rien sur... le cinéma en fait. Le scénario explicite du film tient sur un timbre poste certes (ceci dit les décors, les costumes et le maquillage racontent une histoire et laissent songeur sur beaucoup de points que le script n'a pas besoin d'exposer) mais il n'a pas besoin de plus, tout ce dont tu parles c'est de la "cohérence", des incohérences, mais qu'est-ce qu'on s'en fout de la cohérence scénaristique d'un film qui montre bien que ce n'est pas ce qui l'intéresse. Ce qui l'intéresse c'est le pouvoir de l'image (tu sembles avoir trop regardé "à travers" les images, comme tu dis, sans prendre le temps de t'arrêter sur elles), c'est la scénographie et la mise en scène ébouriffante, excessive mais tout en restant lisible à chaque instant, cet art du mouvement, et cette tension qui suit une ligne claire et brutalement simple : plus qu'un timbre poste pour le scénario ça aurait déjà été trop à mon avis. Le scenar ce n'est qu'un prétexte pour montrer ces images qui ont dû obséder Miller pour qu'il les fasse naître avec une telle intensité.

Dans ta façon de voir les choses j'ai l'impression qu'un film doit avoir un cahier des charges à remplir... ça clairement Mad Max FR s'en bat les steaks et c'est pas pour rien qu'il se distingue de la masse.

---[Edité le 07/11/2018 à 00 h 09 par X_Wazoo]---

Posté le 07 novembre 2018 à 06 h 57m 33s

Pour Gremlins, perso, j'aime le 1 autant que le 2

En terme de rythme, je confirme ce que dit le condor, j'ai l'impression que le 2 n'a rien à envier au 1, il est très remuant voire carrément plus en fait
A mon avis, ce qui explique que tu t'es fait chier Jekyll c'est ptet l'absence de progression dans le bordel ?

Dans le 1, effectivement, on doit présenter un peu tout le monde avant le massacre, la banque, le pub, le prof, la famille Peltzer, etc. Ça commence par une peluche, ça enchaîne avec un reptile puis 4 ou 5 puis toute une armée
Dans le 2, je pense que le condor a vu juste, on s'épargne beaucoup d'étapes, on va le plus vite possible au jeu de massacre et il y a peu de progression là dedans, ça pète de partout, c'est presque une succession de sketches, ce qui donne le côté "cartoon" dont il parle

Sur le fond aussi, il y a de grosses différences que je vais pas creuser parce que mon post est déjà long mais en gros...
Le premier est très enfantin (c'est pas un défaut) là où le deuxième est un peu plus adolescent (c'est pas un défaut non plus). C'est sans doute ce qui arrive quand, au scénario, on passe de Chris Columbus au mec qui avait écrit Over the edge

Je pense pas que ces différences expliquent l'ennui que t'as pu avoir mais pour moi elles font partie du charme de ces deux films qui ne se ressemblent pas tant que ça au final


Posté le 07 novembre 2018 à 07 h 46m 21s

Voilà un post avec lequel je suis complètement d'accord. Pourquoi systématiquement opposer les 2? En fait, ce sont 2 films totalement différents dans leur approche mais carrément réussis.

Le parti pris du premier, c'est d'entourer les Mogwai de mystère et de flirter entre horreur et humour. Et ça fonctionne, le film est lent dans sa mise en place mais c'est totalement cohérent jusqu'au chaos du dernier tiers où l'on s'amuse enfin, mais où l'humour garde un aspect très sombre et flippant (pour un enfant). Surtout, l'univers reste vraisemblable à quelques exceptions près et on peut s'inquiéter pour les personnages.

Le second a totalement compris que les bestioles sont démystifiées et qu'il ne peut pas reproduire la même formule. Du coup, il ne s'en embarrasse pas et propose quasiment du chaos du début à la fin. Le fait que je parle sans cesse de cartoon n'est pas du tout un hasard, il y a des références appuyées (les potions du laboratoire, la comédie musicale, le slapstick, la Gremlins transgenre, ce sont mêmes Bugs Bunny et Daffy Duck qui ouvrent le film avec l'ancien logo Warner, je ne vois pas comment on peut passer à côté!). Là, il n'y a plus ni vraisemblance ni inquiétude, les gremlins ne font plus peur mais le fun est monté de deux crans. les créatures sont partout, on bascule dans un univers surréaliste à la logique absurde et on brise fréquemment le 4e mur avec des scènes super bien trouvées (les exécutifs du studio qui posent les questions de geek sur les Gremlins, la reprise du discours de Phoebe Cates, jusqu'à l'apothéose quand les gremlins prennent le contrôle du film)...
Je ne vois pas d'autres films qui reprennent aussi bien les codes des Looney Toons ou des Tex Avery période MGM, à part éventuellement Roger Rabbit (et encore). Même les films officiels des Looney Toons n'y arrivent pas!

Bref, je ne vais pas faire une analyse complète du deuxième film, j'en ai déjà assez dit. Ce que je veux dire c'est que les 2 sont des réussites, même si je comprends qu'on accroche davantage au côté plus "sérieux" du premier qu'à l'ambiance absurde du second.
En revanche, dire que le deuxième est un nanar, qu'il n'a pas de rythme, qu'il est paresseux ou qu'il se contente de reproduire le cahier des charges du premier, c'est à mon sens complètement à côté de la plaque, ou du moins être complètement passé à côté du film.

---[Edité le 07/11/2018 à 13 h 48 par Blackcondorguy]---

Posté le 07 novembre 2018 à 08 h 26m 36s

Assez d'accord avec Tao et Kajagoogoo comme d'habitude.

Juste pour l'anecdote j'ai montré le premier à mon fils pour Halloween l'an dernier. Il s'est ennuyé et a décroché très vite. Même quand le film tourne à la farce horrifique dans sa seconde moitié il n'y a trouvé aucun intérêt, alors que moi au même âge ça me fascinait. Le film a vieilli (et pas en bien comme tout ce qui vient des 80's) ceci explique sûrement cela.

La seconde hypothèse étant que mon fils est un connard sans éducation, ce qui est aussi du domaine du probable.

---[Edité le 07/11/2018 à 08 h 38 par Gérard Cousin]---

Posté le 07 novembre 2018 à 21 h 20m 14s

Wazoo, pour moi s'il y a une seule exigence à faire à un scénariste ou un réalisateur, c'est d'être honnête avec son spectateur, ou au moins ne pas trop le prendre pour un con.
Qu'il y aie un coté défouloir exubérant dans ce film, c'est tout à fait d'accord et, on le sait dès le départ, on est pas là pour s'emmerder avec une histoire. C'est assumé et c'est, disons, dans le contrat. Le problème, encore une fois, c'est qu'à en vouloir en mettre plein les yeux on fait n'importe quoi. Ca n'a ni queue ni tête et au final le spectateur se retrouve un peu otage d'un scenario en roue libre. Tout peut arriver, à n'importe quel moment, pour n'importe quelle raison. C'est ce que je considère comme étant le petit coté "jeu vidéo" (d'arcade, donc).
En ce qui concerne la franchise, à part le désert et l'apocalypse, rien ne rattache ce film à Mad Max. Sauf, de mémoire, des signes au tout début. Rien ne rattache aux 3 premiers films, sauf erreur de ma part, et il pourrait très bien être un single shot que cela ne changerait rien.
Alors pourquoi faire un Mad Max plus de 20ans plus tard ? Cela n'engage que moi mais hériter de l'ombrage culte de Mad Max participe au succès de Fury Road, d'abord pour son nombre d'entrées en salle, et ensuite pour les critiques positives qui en sont faites, notamment dans la presse. Comment faire des reproches à Mad Max ? On ne peut rien reprocher à Mad Max, et donc, on est conquis d'avance, et cela s'auto-alimente.

C'est d'ailleurs sans doute la même mécanique pour Blade Runner 2049, encore un film post-apocalyptique tourné 20 après le premier (comme par hasaaaard ...).

Mais c'est moi. Il y a tellement de bonnes critiques de partout, personne pour remettre le film en question, c'est forcément moi qui n'ait rien compris.


Posté le 07 novembre 2018 à 23 h 52m 02s

On peut pas être sensible à tout...et c'est pas grave!




   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11 
:: Liste forums :: Liste sujets :: 
Recherche avancée
En ligne
174 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...