Bitpart

Beyond What's Left

Beyond What's Left

 Label :     Destructure Records 
 Sortie :    samedi 07 mai 2016 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

La lecture assidue de romans d'apprentissage et le visionnage intensif de films qui mettent en scène des récits initiatiques m'auront au moins appris une chose : c'est moins la destination qui compte que le chemin parcouru.
Quand j'ai laissé Bitpart avec l'album Where We Are, je ne pensais pas qu'ils parcourraient autant de chemin! Certes, il y a eu quelques splits et un EP pendant les 4 années qui se sont écoulées entre leur premier album et ce Beyond What's Left, mais je suis toujours bluffé de voir un groupe s'émanciper de ses limites pour offrir quelque chose de grande qualité. Surtout quand les morceaux punk hardcore bruitistes de moins d'une minute laissent place à des titres qui rappellent le meilleur de Sonic Youth!

Le pire, dans tout ça, c'est qu'il n'y a eu aucun revirement, aucune trahison, aucun changement de cap. On sent bien qu'il s'agit du même groupe qui tentait déjà des morceaux plus longs et mélodiques sur son premier album, mais qui le fait aujourd'hui en étant plus en place, plus à l'aise, plus inspiré aussi, peut-être. La rage est toujours là, il n'y a qu'à écouter des titres comme "Let Me Explain", de même que les guitares bruitistes, mais elles sont mieux canalisées, au service des compositions plus solides ("Real And Close, Out Of Our Mind", "Drifting Away", "Your Stupidest Fantasy") et savent aussi s'effacer pour faire place à quelque chose de différent, ainsi que le démontrent et des titres comme "Girls" ou le superbe morceau final "Friends".
Grande force du groupe, l'alternance vocale entre Eric et Julie (ce ne sont pas mes potes, c'est juste ainsi qu'ils se nomment sur le disque) est elle aussi bien équilibrée et utilisée à bon escient. "I'll Never Get It (Whatever)" en est peut-être la démonstration la plus flagrante. Là encore, on pense forcément Sonic Youth, mais loin d'être un ersatz, Bitpart applique une règle simplissime en matière de musique et qui est malheureusement trop souvent oubliée : de bons morceaux font un bon disque et un bon groupe.

Si j'ai toujours eu de la sympathie pour eux, obligatoire pour un groupe qui m'évoque un bon morceau des Lemonheads, et même si leur premier album m'avait laissé mitigé, je suis désormais parfaitement conquis. J'attends la suite!


Parfait   17/20
par Blackcondorguy


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
133 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?