Kula Shaker

K 2.0

K 2.0

 Label :     Strangefolk 
 Sortie :    vendredi 12 février 2016 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Disons-le de suite, de sa pochette à son contenu, ce nouvel album de Kula Shaker est une réussite. 20 ans après le premier K, voilà que le K 2.0 voit le jour et l'on ressent de suite une envie des musiciens de revenir à leurs premiers amours : la pop-rock psyché teintée d'influences orientales de la fin des 60's ; qui va s'en plaindre ?!

La première partie du disque – excepté "Infinite Sun" – est assez classique, peu de véritables nouveautés même si le tout est très bien menée, mais histoire de nous affirmer qu'ils ne font pas que de nous resservir leur bonne vieille formule magique – assurée et assumée par "Get Right Get Ready" et la merveilleuse "Mountain Lifter" –, de petites surprises sont parsemées ici et là comme ce "33 Crows" qui permet au mélange country et sonorités indiennes de se faire, ou encore cet orgue délicieux tout droit sortit du classique "In-A-Gadda-Da-Vida" d'Iron Butterfly qui surgit au milieu de l'excellente piste d'ouverture. Et quand arrive "High Noon", je suis sûr que vous ne rechignerez pas à faire une bonne petite escale à cheval dans le grand ouest américain ; chapeau vissé sur la tête, brin de paille à la bouche et vos 6 camarades qui sifflent en se dirigeant vers le soleil couchant.

Kula Shaker fêtent leurs deux décennies d'existence d'une belle manière, certes ils ne se réinventent pas vraiment, mais les petites touches apportées créent un son familier et nouveau à la fois. Peut-être était-ce là le disque attendu comme étant le digne successeur de K, mais pouvait-ils le réaliser sans passer par les 3 autres ?


Très bon   16/20
par Beckuto


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
194 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused