Fumaça Preta

Impuros Fanáticos

Impuros Fanáticos

 Label :     Soundway 
 Sortie :    vendredi 08 avril 2016 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Les copains, voilà votre album de l'été. Fumaça Preta (ça se prononce Foumassa Preta, ça veut dire Fumée Noire, comme ça vous pourrez vous la péter en société) sort son deuxième album, et c'est une bonne claque dans la gueule, comme si on faisait de l'acupuncture avec une poupée vaudou à votre effigie. J'emploie ce terme volontairement car tout l'album a cette ambiance presque malsaine, un peu mystique comme un rituel des Caraïbes, et bien plus que ça encore. Ces trois mecs mélangent tout, le tropicalisme avec le rock garage, la soul tendue avec le punk, les attaques de Moog rappelant Funkadelic, tout est lié et n'a qu'un seul but. Vous pervertir.

& Le groupe y arrive plutôt avec la manière, tant les huit titres de cet Impuros Fanáticos multiplient les coups de génie, les coups de bambous, mais délaisse avec bonheur les coups d'amours les coups d'je t'aime chers à Richard Cocciante. Ouf. dès le premier titre éponyme, on est plongé dans une atmosphère moite, ça sent la sueur froide et l'angoisse. Alex Figueira semble possédé quand il nous hurle ses paroles au travers de la gueule, le moog vrillant l'ensemble d'accords flippants, on est limite pas bien là, la tension monte dangereusement...

Un exorcisme, voilà ce qu'il vous faut les copains tant le diable semble vous posséder à l'écoute de "Décimo Andar", on ne contrôle plus rien, on se laisse happer par cette musique folle, démente et tellement jouissive à la fois, c'est inhumain de pondre de telles chansons. Alternant des sons presque stoner avec une rythmique brésilienne ("Baldonero"). Les mariachis s'invitent le temps d'une balade funèbre, puis repartent aussitôt, la folie se fait viscérale, impossible de ne pas céder aux invitations du vénéneux tropicalisme qui se dégage de la suite, du disque entier qui vous serre les tripes, vous susurre à l'oreille des incantations propres à Funkadelic (jetez vous sur Free Your Mind and Your Ass Will Follow si vous ne le connaissez pas, vous verrez de quoi je parle) une sorte de funk gras qui déborde avec merveille, ils en foutent partout, une partouze avec des têtes de chèvres et des rythmes insensés (oui, pourquoi pas ?), et le dernier titre à tiroirs qui démarre lentement pour nous exploser en pleine tronche, ça y est, c'est terminé.

Un album magique. Un trip étrange, à travers des contrées méconnues mais qui paraissent familières, un tel mélange d'influences, de genres, de styles sans que ça paraisse pour autant fourre-tout, c'était pas gagné d'avance, et pourtant, cet Impuros Fanáticos est une totale réussite, que vous refilerez à vos potes, vous les traînerez aux concerts, et ils vous remercieront pour l'expérience, croyez moi. & si ça ne marche pas, offrez une tête de chèvre avec, ça fait toujours son petit effet !


Excellent !   18/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
70 invités et 1 membre :
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?