Le Singe Blanc

Le Singe Blanc

Le Singe Blanc

 Label :     Et Mon Cul C'est Du Tofu?, La Face Cachée, Aredje, Redwig, Whosbrain, Musica Per Organi Caldi 
 Sortie :    samedi 25 avril 2015 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Notre bête curieuse préférée est de retour ! Deux ans pile après avoir chassé l'Aoûtat dans un combat sans merci, Le Singe Blanc revient nous en mettre une nouvelle fois plein la gueule.

Sobrement intitulé Le Singe Blanc, cet album nous prend par surprise dès les premières notes, le son reconnaissable entre mille du groupe (pour rappel, 2 basses & une batterie, point barre) couplé aux onomatopées seulement compréhensibles par eux même, et ça marche à chaque fois. Les cassures, le rythme magique à mi-chemin entre l'afro beat dégénéré et du bon vieux punk, ce groupe est vraiment dans son monde. Rythmique forcément, ce primate albinos multiplie les prouesses inventives tout au long du disque, une espèce de transe bancale s'empare de l'auditeur sans jamais le laisser tranquille une seconde. Les titres se suivent sans se ressembler, on se dit que l'on tient là le meilleur titre de l'album quand le suivant vient le déloger, et ce jusqu'au bout. "Dizivala", "Malatamor", "Ouip", des titres qui ne parlent qu'à eux, mais au final on s'habitue bien à cette novlangue chelou, qui cadre tellement bien avec cette musique atypique, qui s'allonge pour atteindre les huit minutes à deux reprises (les morceaux phares "Pavou" & "Cüghart" et son génial final noisy), titres jouant à fond l'expérimentation répétitive, hypnotiques aux ruptures épatantes, de quoi péter les vertèbres que quiconque tentera de hocher en cadence ou de claquer des doigts devant le juke-box.

Mine de rien, voilà plus de quinze ans que Le Singe Blanc nous livre des albums épatants, pas comme les autres, et celui là ne déroge pas à la règle. Plus chiadé, plus produit & plus arrangé que les précédents, ce trio de Metz a encore de belles heures devant lui. Ils font des disques qui se ressemblent tout en étant jamais les mêmes avec cette touche bien à eux, qui fait qu'on sait qu'on écoute un disque du Singe Blanc, et qu'on va le réécouter encore.


Excellent !   18/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
106 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?