Pond

Man It Feels Like Space Again

Man It Feels Like Space Again

 Label :     Caroline 
 Sortie :    lundi 26 janvier 2015 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Pour leur 6ème livraison psychédélique en 6 ans, Pond décide de décoller direction l'espace et nous y sommes tous invités, merci aux Australiens !

Les membres du groupe considèrent eux-mêmes que cet album est "légèrement plus sophistiqué que le précédent" (Hobo Rocket) et ils ont bien raison. On se retrouve avec un fantastique mélange homogène de sons galactiques rendu possible grâce à l'utilisation assez excessive mais adéquate des synthés, des guitares disto-fuzzy, de la batterie tout en reverb et d'une basse aux sons parfois "aquatiques"; le tout accompagné par des parties vocales hypnotiques, tantôt clair, tantôt lo-fi. Pond semble s'inspirer à la fois de Bowie, d'Animal Collective et de MGMT pour créer une sorte de space-opéra totalement fun et déjanté.
Deux aspects s'entremêlent sur ce disque, on a d'une part le côté dinguo-halluciné du groupe avec des chansons sautillantes, dansantes et excitées qui respirent l'amusement collectif (l'ouverture "Waiting Around For Grace", les singles imparables "Elvis' Flaming Star" et "Zond", et la très Funkadelic/Parliament "Outside Is The Right Side"), et d'une autre part le côté plus "à la cool" voire assez mélancolique dans les ambiances ("Holding Out For You", "Heroic Shart" et "Sitting Upon Our Crane" petite pépite de 6 minutes).

Dommage par contre de devoir attendre les dernières pistes pour entendre deux des meilleures chansons du groupe "Medicine Hat" et la chanson titre de plus de 8 minutes. La première commence avec seulement une guitare et une voix et se transforme petit à petit en une ballade psyché qui réussit à nous envoyer là où le groupe le désirait: dans l'espace. La seconde ressemble plus à une suite de plusieurs chansons collées directement l'une derrière l'autre, c'est fluide, maitrisé, ça résume l'album et ça nous transporte tout en haut. Bravo, mission accomplie les gars !

Man It Feels Like Space Again voilà un disque qui fait vraiment honneur à son titre. Une fois entendu, on peut fièrement dire que l'on a voyagé dans l'espace pendant trois-quarts d'heure, en prenant le temps d'examiner les moindres détails de cette belle pochette.


Parfait   17/20
par Beckuto


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
126 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused