Deftones

Covers

Covers

 Label :     Warner 
 Sortie :    samedi 16 avril 2011 
 Format :  Compilation / CD  Vinyle   

Bon, les Deftones, depuis White Pony, ils me laissent totalement froid. Ils ont changé de style, mes goûts ont changé aussi, je ne vais pas non plus me forcer, leur tambouille manque cruellement de consistance.
Un album de reprises, c'est la fameuse boîte de chocolats. Les influences ont l'air appétissantes mais ça laisse parfois une trop grande amertume dans la bouche. Néanmoins, comme je n'en attendais rien de spécial, j'ai écouté le disque d'une oreille discrète et il n'y a pas grand chose qui soit venu me tirer de ma torpeur. Les mecs s'excitent bien un peu sur "Caress" (Drive Like Jehu) mais ça fait un moment que leur verve n'a plus le panache d'un Adrenaline. Là, on dirait juste une bande d'ados énervés, cela en est presque risible.
Je n'espérais bien évidemment pas que les mecs reprennent du Sepultura. Ici, le choix des titres met vraiment en évidence leur attirance pour les tempos lents, la mélodie et la mélancolie. Cela pourrait être excellent compte tenu de la sélection (The Cars, The Smiths, Sade, The Cure, Lynyrd Skynyrd, etc.), c'est au final juste pompeux, le comble de l'ennui étant atteint sur "No Ordinary Love", superbe chanson de Sade gâchée par la pleurniche de Chino Moreno. Au mieux, je sauverais "If Only Tonight We Could Sleep" de The Cure, car bien arrangée.
Un disque inutile, comme 80% des compilations.


Sans intérêt   8/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
306 invités et 1 membre :
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :